Catégories
Non classé

5 conseils essentiels pour trouver un éditeur et se faire publier

Ça y est ! Vous avez enfin terminé votre livre, fiction ou non fiction, et vous aimeriez le faire publier ?

Décrocher un contrat d’édition n’est pas facile, la concurrence est rude, mais en vous y prenant bien, c’est tout à fait possible.

Voici justement 5 conseils indispensables qui vont vous permettre d’augmenter vos chances de trouver un éditeur.

C’est parti !

Les avantages et désavantages de passer par une maison d’édition

Commençons par un rappel des bonnes et mauvaises raisons de choisir l’édition traditionnelle par rapport à l’autoédition.

Se faire éditer n’est pas un choix anodin !

Il est donc important que vous ayez tous les paramètres en tête pour faire le meilleur choix.

Les avantages de faire publier son manuscrit par un éditeur

Ils sont au nombre de 4 principalement :

Avantage n°1 : l’importance du réseau de distribution

Vous n’aurez pas à vous occuper de démarcher les Fnac et les librairies, votre maison d’édition s’en occupera pour vous.

Votre livre sera distribué partout ou presque sans que vous n’ayez à bouger de votre canapé.

Ce sont beaucoup de temps et d’effort économisés.

Avantage n°2 : une plus grande preuve sociale qu’un livre autoédité

Être édité est plus prestigieux dans la tête des gens que d’être autoédité, donc réussir à vous faire éditer vous conférera une autorité supérieure.

Avantage n°3 : la maison d’édition s’occupe de tout

Une fois que vous avez signé avec une maison d’édition, vous n’avez plus rien à faire.

C’est elle qui s’occupe de tout : impression, gestion des stocks, distribution, relations publiques, etc.

Avantage n°4 : un important réseau de communication à votre disposition

Les maisons d’édition peuvent vous aider à mieux communiquer sur la sortie de votre livre, à décrocher des interviews par exemple, grâce notamment à leurs réseaux de communication : contacts presse, etc.

Les désavantages de faire appel à un éditeur

Ils sont au nombre de 3 principalement :

Désavantage n°1 : un processus plus long que pour l’autoédition

En maison d’édition, un livre met au minimum 3 mois à être publié, le temps pour l’éditeur de l’éditer, de l’imprimer et de le distribuer.

Désavantage n°2 : on touche moins par livre que dans l’autoédition

Un auteur publié gagne en général entre 5 à 7% du prix de vente de son livre, pour un premier livre, alors qu’en autoédition, on peut toucher 70% de redevances sur chaque livre vendu comme c’est le cas avec Amazon.

Désavantage n°3 : ce n’est pas toujours évident de trouver la bonne maison d’édition

Il n’est pas toujours évident de trouver une maison d’édition qui soit à votre écoute et qui respecte vos choix éditoriaux.

Certaines d’entre elles n’en font qu’à leur tête et passent outre l’avis des auteurs.

Passons maintenant aux conseils pour trouver un éditeur.

Comment trouver et démarcher un éditeur ?

Conseil n°1 : soignez votre manuscrit

Les maisons d’édition reçoivent des tonnes de manuscrits.

Pour éviter que le vôtre finisse à la poubelle, il doit correspondre à leurs attentes.

Je vous invite à lire cet autre article qui détaille les principales règles pour soumettre un manuscrit à un éditeur : 5 étapes pour écrire un livre en moins d’1 mois

Retenez en attendant de le lire que votre manuscrit doit être accompagné d’une lettre d’accompagnement personnalisé, qu’il doit suivre les recommandations émises par la maison d’édition (en général affichées sur son site internet) et que votre mise en page doit le rendre agréable à lire.

Conseil n°2 : trouver un éditeur qui publie des livres de votre thématique

N’envoyez pas votre manuscrit au hasard.

Pour optimiser vos chances de vous faire publier, faites des recherches en amont sur les maisons d’édition susceptibles de publier votre livre.

Allez faire un tour sur internet ou dans une librairie pour repérer les éditeurs qui publient des livres comme le vôtre.

Si votre livre est un roman de science-fiction, privilégiez un éditeur qui en vend déjà.

Idem si vous vendez un guide pratique de développement personnel.

Contactez-les toutes, même les moins connues.

L’essentiel, c’est qu’elle publie des livres comme le vôtre.

Conseil n°3 : si vous avez une communauté en ligne qui vous suit, faites-le valoir

Si vous êtes youtubeur par exemple, et que vous avez déjà de nombreux abonnés qui suivent votre chaîne, ou si vous avez de nombreux followers qui vous suivent sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, etc.), servez-vous en à votre avantage.

Idem si vous avez une grosse liste email.

L’éditeur sera ravi de le savoir, car il y a de fortes chances que des gens de votre communauté achètent votre livre, ce qui boostera ses ventes.

Vous pouvez même proposer d’abord une première collaboration à une maison d’édition (mettre en avant l’un de leurs livres sur votre chaîne YouTube par exemple) pour mieux les approcher avant de leur parler de votre projet de livre.

Conseil n°4 ne vous découragez pas si vous ne parvenez pas à vous faire publier tout de suite

Stephen King et JK Rowling, vous connaissez ?

Je suis sûr que oui.

Mais saviez-vous qu’ils ont mis des années avant de réussir à se faire publier ?

Stephen King s’est vu refuser la publication de ses 3 premiers romans.

La créatrice d’Harry Potter a mis 7 ans avant de réussir à faire publier les aventures de son petit sorcier.

Et ce ne sont pas les seuls !

Twilight de Stephen Meyer a été refusé par 14 maisons d’édition à la suite, et j’en passe.

En fait, l’histoire de la littérature est parsemée d’échecs momentanés qui sont devenus au final de grands succès.

C’est normal de recevoir des refus.

Les plus grands en ont reçu.

Alors surtout, n’abandonnez pas votre rêve de vous faire publier à cause de ça.

Conseil n°5 : s’autoéditer en attendant d’être publié pour augmenter ses chances de se faire repérer

En attendant de recevoir une réponse positive d’une maison d’édition, rien ne vous empêche de vous autoéditer au format papier et ebook pour commencer à faire des ventes et recevoir les avis des premiers lecteurs de votre œuvre.

Si votre livre fonctionne, des maisons d’édition vont forcément le repérer, et ce sont elles qui viendront taper à votre porte et vous supplieront de les laisser vous éditer, car avoir déjà un lectorat qui vous suit et un livre qui se vend bien en autoédition est signe pour elles d’une possibilité de faire beaucoup de vente.

À lire aussi : 9 étapes simples pour publier un livre sur Amazon KDP

Voilà, j’espère que ces conseils vous aideront à vous faire éditer.

Un dernier conseil au sujet de l’édition, privilégiez le contrat à compte d’éditeur (et non à compte d’auteur).

La raison ?

Dans l’édition à compte d’auteur, c’est à vous d’avancer tous les frais pour vous faire éditer, ce qui vous reviendra plus cher et sera plus risqué financièrement qu’avec l’autoédition, tandis que dans l’édition à compte d’éditeur, c’est l’éditeur qui prend le risque d’avancer les frais pour l’édition de votre livre, et c’est lui qui gère les stocks.

Par Anthony Courtois

Rédacteur officiel du blog d'Antoine BM, Anthony aide Antoine à transmettre sa méthode sur son blog pour vous aider à vivre une vie plus libre.

Anthony est rédacteur web SEO et Copywriter.

Pour des besoins en rédaction ou du coaching, vous pouvez le contacter à : anthonycopypro@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.