Catégories
email

Trop tard pour faire des vlogs ?

Les vlogs, c’est mort.

Il y a 3 ans, avec l’explosion des gros vlogueurs comme Casey Neistat, la hype était au maximum…

Tout le monde voulait avoir son vlog…

Et tout le monde copiait de près ou de loin Casey Neistat (moi compris).

Mais la hype est retombée.

Rare sont les vlogueurs qui ont tenu le rythme.

Et après avoir connu son heure de gloire, le vlog est retombé comme un soufflé.

En 2000, j’avais 6 ans.

Je dois admettre que je n’étais pas très investi dans les marchés financiers.

Mais d’après ce que l’on m’a raconté, l’explosion de la bulle internet a terrorisé pas mal de gens.

Après la folie des dot com à la fin des années 90…

Ou certains sites qui n’avaient aucun business model mais un joli .com à la fin se vendaient à quelques dizaines de millions de dollars…

Il fallait que ça cesse, et la bulle a éclaté.

Mais est-ce que ça a causé la mort d’internet ?

En fait, l’éclatement de la bulle Internet a signé l’acte de naissance de l’internet que l’on connaît aujourd’hui.

L’internet de la vraie vie, qu’on utilise au quotidien, avec des boites qui ont de vrais clients et gagnent beaucoup d’argent.

Internet a ressuscité, en mieux.

Et si les vlogs suivaient la même trajectoire ?

Il y a 3 ans, la hype était tellement forte que des milliers de gens qui n’avaient rien à dire se sont mis à se filmer, à faire des time lapses et à acheter un skateboard pour ressembler à Casey.

Lorsque Casey a arrêté ses vlogs quotidiens, la hype est retombée, et tout les vlogueurs ont disparu de la circulation.

Pourquoi ?

Parce qu’ils n’apportaient aucune valeur à part proposer une énième version du vlog à la Casey avec les mêmes images et les mêmes musiques.

Aujourd’hui, que reste-t-il ?

Les bons.

Ces derniers mois, j’ai découvert de nouvelles formes de vlogs, très différents des copycat de Casey.

Certains vlogs sont lents et contemplatifs. Ils nous font voyager et nous détendent.

D’autres ont une excellente narration qui nous entraine dans l’histoire.

Certains nous apprennent tellement de choses que l’on reste scotché devant.

D’autres nous montrent d’autres modes de vie et nous donnent envie de tout plaquer.

Après la hype, le vent à tout balayé.

Et seuls les plus solides, les plus créatifs et les meilleurs ont survécu.

Le vlog renait de ses cendres et met en avant non plus un, mais des milliers de nouveaux créateurs aux voix et aux styles différents.

Après l’éclatement de la bulle internet, certains se sont dit que c’était trop tard pour se lancer.

Pourtant, c’est à ce moment que Facebook, Twitter et YouTube ont vu le jour.

C’est peut-être le meilleur moment pour créer ton vlog.

Inventer ton propre style de vidéo, faire passer un message fort, te faire connaître rapidement et gagner des fans et des clients.

À demain,

Antoine

Par Antoine BM

Depuis 2015, je gagne ma vie en aidant les gens à prendre leur liberté.

Je suis l’auteur d’une chaîne YouTube à 135 000 abonnés sur le business et la vente, et j’ai vendu pour plus d’1,3 millions d’euros de formations en ligne.

Aujourd’hui, je partage mes idées dans ma newsletter quotidienne.

Je suis un introverti, passionné par les idées contrariennes, la psychologie humaine et la vente.

Je voyage la moitié de l’année, et je vis le reste du temps à Paris.