Catégories
email

Personne ne croit en mon projet 😭

T’es vraiment sĂ»r de ton coup ?


C’est dommage, tu Ă©tais si bon Ă  l’oral


Ça va te prendre Ă©normĂ©ment de temps, non ?

C’est ce que ma mĂšre m’a dit en recrachant sa tarte aux figues quand je lui ai annoncĂ© hier midi que j’avais l’intention d’arrĂȘter le podcast pour vivre de mes emails.

AprĂšs avoir remis les morceaux dans l’assiette, j’ai rĂ©flĂ©chi un instant, et j’ai eu cette impression Ă©trange. Tu sais, celle d’avoir dĂ©jĂ  vĂ©cu cette scĂšne exacte dans le passĂ©.

Revenons 3 ans en arriĂšre.


Nous sommes en 2015, et j’annonce Ă  mon petit lectorat que j’arrĂȘte mon blog pour me lancer dans les vlogs sur YouTube.

T’es sĂ»r ? Pourtant t’Ă©tais bon Ă  l’écrit


YouTube, c’est pas pour les comiques ?

Mais tu ne pourras jamais rien vendre sur YouTube, si ?


Revenons dans notre machine Ă  voyager dans le temps. Nous sommes un an plus tard, et lors d’un voyage en CorĂ©e, pris d’une illumination divine,  je dĂ©cide de tenter ma chance dans les podcasts.

Les podcasts ? C’est quoi ?

Dommage, tes vlogs Ă©taient cools…

Franchement, t’entendre parler sans image pendant 25 minutes, je dĂ©croche.


Le pire dans ces remarques ?

Elles sont bienveillantes.

Elles viennent des gens qui comptent pour nous.

Et elles sont souvent justifiées



La pire chose Ă  faire ?

En tenir compte.


Je m’explique.

Tu te lances dans une activitĂ© bizarre, qui n’existait pas il y a 15 ans, sans Ă©tude et sans expĂ©rience, et tu annonces tout fiĂšrement Ă  ton entourage : Eh, les gars, je vais devenir riche en envoyant des emails !

Oui, bien sĂ»r, et moi je vais ĂȘtre le premier homme Ă  cuisiner des pancakes sur Mars. 

Une bonne fois pour toutes, admettons-le.

Toi et moi, on est des gens bizarres qui font des trucs bizarres. Bizarrement, des gens bizarres achĂštent nos produits bizarres qui ont des noms bizarres comme “Comment vendre sans passer pour un escroc” ou “10.000 abonnĂ©s sans se prostituer.

Aucune personne saine d’esprit ne nous encouragerait à suivre cette voie.

Et pourtant, c’est exactement ce que tu devrais faire.


Parce que les gens qui tiennent à toi ne t’encourageront jamais à prendre des risques.

Et ta vie ne sera jamais intéressante si tu ne prends pas de risque.

Oussama Ammar disait dans une interview : “Les gens qui Ă©coutent leurs parents ont souvent une vie Ă  mourir d’ennui”

Tes proches t’aiment, mais ils ne vivent pas dans ton monde.

Ils ne lisent pas les mĂȘmes bouquins que toi, n’écoutent pas les mĂȘmes personnes, n’évoluent dans le mĂȘme environnement.

Tu es le seul Ă  savoir ce que tu fais.

Et c’est seulement en le faisant que tu sauras si ça marche.


OUI, je vais essayer de monter un business trĂšs lucratif en envoyant de simples emails. 

OUI, je vais essayer de devenir le meilleur copywriter de mon pays. 

OUI, je vais m’amuser sur le chemin, 

Et NON je ne suis pas certain des résultats.


Mais la seule façon de savoir si ça peut marcher, c’est d’essayer.


À demain,

Antoine


PS : Je sais que c’est difficile d’agir ambitieusement quand notre environnement nous Ă©touffe. 

J’ai crĂ©Ă© une mĂ©thode pour recrĂ©er un environnement propice au succĂšs, retrouver la motivation, et rĂ©ussir ses projets les plus exigeants. 

Ce code te donne droit Ă  140,00€ OFFERTS sur la formation complĂšte, seulement jusqu’à CE SOIR MINUIT : school.antoinebm.com/l-ecosysteme-du-succes?coupon=PROUVELEUR













La Newsletter d'Antoine BM

Recevez mes emails remplis d'astuces pour monter votre activité en ligne, battre des records de vente et gagner votre liberté...

Les emails sont gratuits, vos informations resteront privées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Par Antoine BM

Depuis 2015, je gagne ma vie en aidant les gens à prendre leur liberté.

Je suis l’auteur d’une chaĂźne YouTube Ă  135 000 abonnĂ©s sur le business et la vente, et j’ai vendu pour plus d’1,3 millions d’euros de formations en ligne.

Aujourd’hui, je partage mes idĂ©es dans ma newsletter quotidienne.

Je suis un introverti, passionné par les idées contrariennes, la psychologie humaine et la vente.

Je voyage la moitiĂ© de l’annĂ©e, et je vis le reste du temps Ă  Paris.