dans email

Ma solution définitive à la frustration

Prêt ?

Dans les lignes qui suivent, je vais te révéler…..

La philosophie qui a transformé ma vie.

Le grand principe qui m’a fait passer d’étudiant frustré et renfermé sur lui-même…

À entrepreneur qui dirige sa vie et son business.

L’idée qui me permet de voir la vie comme un jeu…

De me libérer des contraintes et de gagner des points.

Ce qui est génial…

C’est que le résultat est immédiat.

À partir du moment où tu comprends ce principe…

Tu vois immédiatement le monde différemment…

Et tu te libères d’une grosse partie de ta frustration.

Ce principe peut te sauver si tu as l’impression de subir ta vie…

De ne pas avoir de contrôle…

De vivre dans un monde injuste…

D’être oppressé par les autres…

Victime du gouvernement…

Fatigué par la bêtise des autres…

D’être sous-estimé par rapport à tes capacités…

De ne pas être jugé à ta juste valeur…

De vivre dans un monde qui n’est pas pour toi…

D’être largué par le progrès et les nouvelles technologies…

De ne pas comprendre les jeunes…

D’être anxieux en pensant au futur.

Cette règle de vie, elle tient en quelques mots :

« Ne jamais lutter contre les forces naturelles. »

(À graver sur ton bureau, ça aussi…)

Personne n’aurait l’idée de manifester contre la météo…

De se révolter contre le feu…

Ou d’en vouloir à un ouragan.

Pourtant, beaucoup de gens passent leur journée à se plaindre…

De forces qui sont aussi naturelles que le feu et le vent.

Parmi ces forces naturelles…

Il y en a 3 qui créent beaucoup de contestations :

1) Le progrès

2) L’argent

3) Les biais humains

Le progrès est une force naturelle.

L’humain est codé pour essayer constamment d’améliorer sa condition…

Et pour s’élever individuellement.

La nature opère ce mouvement depuis le début, avec la sélection naturelle.

Les systèmes peu efficaces laissent la place à des systèmes plus efficaces…

Et c’est complètement naturel.

Certains écolos en veulent à l’homme d’essayer d’améliorer la nature…

Alors que la nature essaye elle-même de s’améliorer.

Finalement, vouloir l’absence de changement…

C’est contre-nature.

Ensuite, l’argent.

(Gros truc, celui-là aussi).

Beaucoup de gens sont persuadés que l’homme a été perverti par l’argent…

Et que le monde d’avant ressemblait à un paradis terrestre.

Le monde d’avant ressemblait au monde actuel sauf que :

– Au lieu d’échanger des pièces, on échangeait des vaches et des esclaves…

– Et au lieu de payer un avocat pour se défendre, on déglinguait la tête de son adversaire.

Super, le paradis.

L’argent est une force naturelle…

Parce que l’homme ne peut survivre qu’en communauté…

Et qu’une communauté ne peut survivre qu’avec des échanges.

La première chose que font les enfants dans une cour de récré…

C’est du commerce.

À mon époque, ils échangeaient des cartes Pokémon, des billes et des papiers Diddle.

L’argent est juste plus pratique que les cartes Pokémon.

Enfin, les biais humains.

Sûrement les plus difficiles à gérer.

On s’est tous un jour ou l’autre épuisés à essayer de convaincre un inconnu sur internet qu’il avait tort et qu’on avait raison.

Résultat : En plus d’être toujours persuadé d’avoir raison, on se dit que les autres sont des cons.

Des biais humains, il y en a plein.

L’humain est immature, d’une extrême mauvaise foi, jaloux, égoïste, rancunier, et profondément irrationnel.

Et ceux qui pense ne pas faire partie du lot sont, en plus de tout ça, dans l’illusion.

Le bon sauvage est un mythe.

Les enfants ne sont pas « purs ».

Il suffit de voir les clans, les injustices, et les enfants rejetés et humiliés dans les cours de récré.

La nature a donné à l’homme des défauts naturels…

Et on ne pourra jamais tous les changer.

On a donc 3 forces naturelles :

Le progrès, l’argent, et les biais humains.

Ces forces sont comme le feu ou l’eau.

Inutile d’être « contre », ou de négocier avec elles.

On ne négocie pas avec un incendie…

Et on ne discute pas avec un tsunami.

Par contre…

On apprend à maîtriser le feu…

Et à surfer la vague.

Au lieu de lutter contre des forces qui nous dépassent…

On peut apprendre à les maîtriser.

À accompagner leur mouvement, et à les utiliser.

Le progrès technique va probablement détruire des millions d’emplois…

Comme ça a déjà été le cas dans le passé.

Ça va être dur, et beaucoup de gens vont demander un retour en arrière.

Mais on ne lutte pas contre une force naturelle.

L’option la plus sage est d’essayer de comprendre ce qu’il se passe…

Et de se former pour être capable de s’en sortir…

Et de surfer la vague.

Quand tu comprends ça…

Tu te libères de la frustration.

Parce que tu ne subis plus les forces naturelles…

Tu les acceptes.

Et tu les dresses comme un cheval sauvage.

Bien sûr…

Il ne suffit pas de le vouloir.

La clé, c’est la formation continue.

Ne jamais arrêter d’apprendre.

Remplacer le jugement par la curiosité.

Apprendre de ce qui marche.

Et se créer son propre système…

Sa propre planche de surf…

Pour surfer la vague à sa façon.

J’ai fait un pack de 3 formations récentes.

Elles vont t’apprendre à gagner ta vie en envoyant un email par jour.

En comprenant les nouveaux enjeux liés au progrès…

En exploitant les biais humains pour convaincre et vendre plus…

Et en créant un système qui rapporte de l’argent.

Le pack sera retiré de la vente dimanche.

Voir ci c’est encore là : school.antoinebm.com/pack-email

Je te laisse avec cette citation de Sénèque qui résume tout :

« On souffre plus souvent dans notre imagination que dans la réalité. »

À demain,

Antoine

PS : Je reçois de plus en plus de réponses à mes emails et même si j’essaye de les lire toutes, je ne peux pas y répondre.

Si tu as une demande pour le support client, c’est Félix du support client qu’il faut contacter (support@antoinebm.com (mailto:support@antoinebm.com) ). Pas moi.