Catégories
Non classé

L’argent est dans la liste email

Je déteste les tatouages.

Mais si je devais m’en faire un, je me ferais inscrire ça sur toute la largeur du torse :

Money is in the list.

Ce serait cool et mystérieux.

Mais surtout, ça me rappellerait à quel point la liste email, depuis plus de 20 ans, est le meilleur instrument de vente de l’univers et de toutes les galaxies.

J’ai vendu sur un blog. J’ai vendu sur YouTube. J’ai vendu dans des podcasts audio.

Rien de vend plus que les emails.

C’est aussi le seul moyen de contacter directement son audience, sans passer par les filtres des plateformes et sans être noyé dans un océan de contenu poubelle.

C’est une méthode simple et non intrusive pour contacter les gens. Tout le monde a une adresse mail. Tout le monde vérifie sa boite mail au moins une fois par jour.

Et l’email est loin de disparaitre.

L’effet Lindy est une théorie (à laquelle je crois) selon laquelle plus quelque chose a survécu longtemps, plus son espérance de vie future est longue.

Selon cette théorie, voici ce qu’on pourrait dire :

Podcasts audio = 90% de chances d’exister toujours dans 20 ans
YouTube = 80% de chances d’exister toujours dans 20 ans
Facebook = 70% de chances d’exister toujours dans 20 ans
Instagram = 50% de chances d’exister toujours dans 20 ans
Telegram = 20% de chances d’exister toujours dans 20 ans
TikTok = 10% de chances d’exister toujours dans 20 ans

Email (existe depuis 1971) : 99% de chances d’exister toujours dans 20 ans

L’email est solide parce qu’il survit depuis longtemps. Il a fait ses preuves. Il a su trouver sa place dans nos habitudes, et peu de gens pourraient s’en passer.

3,9 milliards de personnes utilisent l’email, dont 42 millions de Français.

En entreprise, les cadres déclarent passer plus de 5 heures par jour devant leur boite mail.

5 heures !

En choisissant l’email comme principal canal de contenu, vous touchez directement les adultes avec un gros porte-monnaie.

Qu’ils soient chez eux ou au travail, ils pourront consommer votre message.

Donc :

  1. Globalement, vous avez un accès direct à la terre entière
  2. Vous utilisez un média sur lequel vous avez le temps de vous exprimer
  3. Le taux de conversion (prospect > client) est imbattable
  4. Vous ne pouvez pas vous faire bannir
  5. Votre plateforme ne va pas disparaître ou se faire racheter

Pour résumer : l’argent est dans la liste email

Ce qu’il vous reste à faire

Si ce n’est pas encore fait, créé votre liste email.

Utilisez un outil qui a fait ses preuves, comme MailChimp, Convertkit ou ActiveCampaign.

Commencez à la remplir dès maintenant.

Ne postez jamais un contenu sans faire un appel à l’action vers votre liste email !

Offrez quelque chose en échange. Ou expliquez à votre audience qu’ils s’apprêtent à recevoir des mails géniaux.

Si vous voulez vendre, votre premier objectif ne devrait pas être d’avoir des abonnés sur YouTube ou des followers sur Instagram, mais d’avoir des inscrits qualifiés sur votre liste email.

Envoyez des emails intéressants.

Pas seulement de la pub ou des liens vers vos contenus externes.

Offrez des secrets. Des conseils précieux. Des infos croustillantes.

L’objectif est de créer ce petit pic de dopamine dans le cerveau de vos inscrits à chaque fois qu’ils voient un nouveau mail de votre part dans leur boite mail.

Soignez votre liste.

Supprimez régulièrement les inactifs.

Pour contourner la dictature de l’onglet “Promotions” de Gmail, harcelez vos inscrits jusqu’à ce qu’ils craquent et vous ajoutent à leurs contacts. Dites-leur que s’ils ne le font pas, ils seront supprimés de votre liste.

Vous avez le droit d’envoyer beaucoup d’email.

Ce n’est pas un problème s’ils sont intéressants.

L’important, ce n’est pas d’être gentil, de faire peu de promos ou d’envoyer un mail seulement le dimanche.

L’important, c’est d’être intéressant pour les gens qui comptent.

Les chiffres ne comptent pas.

Impossible de deviner les revenus d’un entrepreneur à la taille de sa liste email.

La seule façon de connaitre les revenus d’un entrepreneur, c’est de regarder ses comptes.

Ses inscrits peuvent avoir été achetés en masse et être totalement désintéressés de leurs offres.

Vos inscrits sont vos enfants : prenez-en soin, divertissez-les et… ne les échangez pas !

Et si, par un mauvais hasard, vous deviez vous faire un tatouage…

Oubliez les signes chinois qui ne veulent probablement pas dire ce que vous pensez, les ailes de motard ou pire, le cœur avec marqué “Nathalie” à l’intérieur (vous savez que vous le regretterez un jour).

Inscrivez-vous Money is in the list.

Au moins, il vous aidera à gagner suffisamment pour vous offrir un bon service de détatouage au laser.

À demain,

Antoine

Par Antoine BM

Depuis 2015, je gagne ma vie en aidant les gens à prendre leur liberté.

Je suis l’auteur d’une chaîne YouTube à 135 000 abonnés sur le business et la vente, et j’ai vendu pour plus d’1,3 millions d’euros de formations en ligne.

Aujourd’hui, je partage mes idées dans ma newsletter quotidienne.

Je suis un introverti, passionné par les idées contrariennes, la psychologie humaine et la vente.

Je voyage la moitié de l’année, et je vis le reste du temps à Paris.