dans email

La pire façon de vendre

Ma boite mail est remplie de bouses comme ça :

Bonjour Antoine,
Notre produit est génial parce que notre produit est génial, et comme notre produit est génial, nous vous offrons 10% de réduction sur notre produit génial. Cliquez sur ce bouton génial et accédez maintenant à notre produit génial.

Génial, non ? 

Non.

La première chose à comprendre dans la vente, c’est ça :

Tout le monde se fiche de tes produits.

La seule chose qui intéresse les gens, c’est eux-mêmes.


On dit souvent que la vente, c’est créer de nouveaux besoins.

C’est faux.

La vente, c’est l’art de synchroniser notre produit avec les besoins d’un marché.


Et comment on fait ça ?

En observant.


Comme un zoologiste qui espionne les loups du matin jusqu’au soir, caché derrière son téléobjectif 500mm.

Son carnet de notes est rempli d’infos : heure du lever, heure de manger, menu du midi, place dans la meute et fréquence de coulage de bronze derrière les buissons.

Il sait tout sur eux. Et pour cette raison, il peut les comprendre.


C’est seulement après avoir compris ton marché que tu pourras vendre ton produit.

Tu ne vas pas parler de ton produit, mais de la personne qui t’écoute.

De ses rêves, de ses difficultés. De la raison pour laquelle elle a besoin de ta solution.


Eh oui. 

Les bons vendeurs sont avant tout de bons psychologues.

Quand tu fais du marketing, tu n’as pas le droit de juger. Tu dois te mettre à la place de ton client, faire preuve d’empathie, et je crois même, d’affection.

C’est toujours par là qu’il faut commencer. 

C’est comme ça que l’on fait des ventes.

À demain,
Antoine


PS : Si tu veux aller plus loin, je te conseille le bouquin de Robert Cialdini (amzn.to/2PXeY8u). C’est un peu la bible de la persuasion. 

Mais je dois te mettre en garde : les méthodes de ce livre sont comme un couteau bien aiguisé. On peut l’utiliser pour cuisiner un plat de grand chef, ou pour faire du mal autour de soi. À toi de faire les bons choix.