dans email

La pire erreur de ma carrière

3ème jour de jeûne.


Ce matin, mon réveil est fébrile. J’ai peu dormi et toujours faim.

J’ouvre YouTube, bien décidé à gâcher ma matinée sur des compils de vannes de Laurent Baffie.

Mais un titre de vidéo attire mon attention :


Antoine BM commet-il la PIRE ERREUR de sa carrière ?


Allez, je clique. De toute façon, je n’ai plus aucune volonté.

Dans la vidéo, Robin décrit une réalité sombre :

Antoine BM change d’avis tout le temps…

Alors qu’il est en train d’attendre les 100.000 abonnés, il claque la porte de YouTube…

Il décide de se lancer dans le mail. Pas Messenger ou Instagram, non. LE MAIL.

Chez Antoine, il y a ce coté un peu ballek, ce côté intuition.

Et au final, est-ce que ce n’est pas la meilleure chose à faire ?

Je m’arrête là. Si tu veux voir la vidéo en entier, voici le lien : youtu.be/Ba22uSDyflM


C’est drôle, parce que quand je regarde ce genre de vidéos, j’ai l’impression que l’on parle de quelqu’un d’autre.

Une star de ciné ou un entrepreneur connu, oui, mais pas moi, qui vit dans mon appart cosy avec mon chien et mon chat, et qui écrit des mails à l’occasion pour déblatérer mes délires sur le jeûne et la vente.

Et pourtant, que je le veuille ou non, il y a des gens qui parlent de moi comme si j’étais Elon Musk.

Et tu sais quoi ?

C’est exactement ce que tu recherches dans ta thématique.

Je me souviens de cette phrase de Casey Neistat :

“La chose la plus dangereuse que vous puissiez faire est de ne pas prendre de risque”


C’est vrai.

Si ton objectif, c’est de rassembler une audience impliquée…

D’inspirer les gens à passer à l’action…

Et de monter un business rentable…

Tu dois être remarquable. Et pour être remarquable, tu dois aller à contre-courant.

Tu dois prendre des risques.


Je suis moi-même fasciné par ces gens-là. Ces gens qui ont du panache, dans une société où la norme est l’ennui.

Les gens ennuyants ne sont pas intéressants.

Et tu n’as pas besoin d’être Elon Musk pour être fascinant.

Tu peux simplement faire le choix de la différence. 

Nager à contre-courant, te défier toi-même, te fixer des objectifs déraisonnables.

Même si tu commences petit. Même si personne ne te connaît.

Tu peux la jouer safe, mais tu finiras comme tout le monde au cimetière.

Ou tu peux prendre des risques, prendre la vie comme un jeu, et t’amuser tout le long du chemin.


À demain,

Antoine


PS : Depuis hier soir, ça va un peu mieux. La faim est moins criante, et l’idée de recommencer à manger demain me remplit de joie. J’ai l’esprit clair et j’écris plus vite que d’habitude. Je suis faible, mais heureux et motivé.