dans Liberté

Je sais que j’ai raison

Je suis quelqu’un de prudent.

Mes décisions sont réfléchies, et j’essaye d’anticiper tous les scénarios possibles.

Mais le travers de la prudence, c’est l’indécision.

Et l’indécision m’a rongé pendant des années.

Est-ce que je suis sur la bonne voie ?
Est-ce que j’ai choisi le bon métier ?
Est-ce que je ne pourrais pas trouver un meilleur endroit où vivre ?
Est-ce que je suis en couple avec la bonne personne ?

C’est parce que je me suis posé ces questions et que j’ai tenté d’y répondre que j’ai pu construire une vie sur mesure.


Mais depuis quelque temps, l’indécision est devenue un boulet.

Elle est même devenue pire, puisque j’ai davantage de choix.

On pense souvent qu’une fois qu’on aura résolu nos problèmes actuels, nous n’en aurons plus.

Bien souvent, la résolution d’un problème fait apparaitre 3 nouveaux problèmes encore plus épineux que le premier.

Ça ressemble à ça :

Mon problème :
je ne veux pas être salarié, je veux vivre une vie choisie.

Résolution :
je deviens créateur de contenu, je vis de mes idées, je ne serai plus jamais salarié.

Nouveaux problèmes :

1. Comment augmenter mon chiffre d’affaires ?
2. Comment en faire plus en moins de temps ?
3. Est-ce que je ne pourrais pas trouver un meilleur endroit pour vivre ?
Etc.

Autant de questions que n’aura jamais à se poser le salarié moyen.

 

Une vie de choix, c’est avant tout une vie de décisions.

Beaucoup de choix, c’est beaucoup de décisions.

Et trop de décisions, c’est la saturation.

Il y a quelques mois, j’ai saturé.

 

J’ai une vie merveilleuse. 

Je fais le boulot de mes rêves, mes revenus sont largement au-delà de ce que j’aurai pu imaginer, je suis heureux dans mon couple et je voyage plusieurs mois par an dans des pays que j’adore.

Je ne veux plus rien changer. Je veux améliorer.

Améliorer mes compétences dans ce que je fais, améliorer mon business, améliorer mon quotidien et mes relations.

 

Chaque matin, je me répète mes objectifs.

Je me dis aussi que je deviendrai une légende dans ma thématique, et que je serai fier de moi à la fin de la journée.

Je me le répète à voix haute en me levant, en marchant jusqu’à la douche, et encore une fois sous l’eau chaude.

Je me le répète tellement que ce n’est plus négociable.

J’atteindrai mes objectifs. Je deviendrai une légende dans ma thématique. Je serai fier de moi à la fin de la journée. Ou c’est ma propre parole qui est remise en question.

C’est puissant, et ça marche.

Je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir autant de contrôle sur ma vie qu’aujourd’hui.

 

On pense souvent que la confiance et le succès viennent avec le changement.

Mais une vie de changement permanent amène difficilement à des résultats.

Aujourd’hui, j’ai choisi la conviction.

Et je sais que j’ai raison.

Antoine.