dans email

Je fonce droit sur un typhon et je ne peux rien y faire

Je t’écris quelque part au dessus de l’Europe, depuis mon siège d’avion en direction de Tokyo.

Ce voyage, j’en rêve depuis longtemps.

Le Japon. Créateur officiel de Bulbizarre.

J’atterris demain matin, et je suis sensé embarquer sur un bateau de croisière le jour même.

Enfin, ça, c’est ce qui était prévu.

Hier soir à 23h, une hôtesse Costa m’appelle en urgence.

Un typhon se dirige à grande vitesse vers le Japon.

Un autre typhon avait déjà ravagé l’île il y a quelques mois. Et celui-ci semble pire encore.

Le mieux ?

Tokyo sera au cœur de la tempête… le jour du départ.

L’hôtesse m’annonce d’abord que nous partirons d’une autre ville japonaise. Elle me rappelle plus tard pour m’annoncer un nouveau changement d’itinéraire.

Nous prendrons finalement un autre vol pour la Corée, d’où nous embarquerons sur le bateau.

Mais peu importe ce qu’il va se passer pour moi. Je suis davantage préoccupé par le Japon, et les vagues de catastrophes que les japonais doivent affronter ces derniers temps.

Pourquoi je ne m’inquiète pas pour mes vacances ?

Parce que je n’ai AUCUN contrôle sur la situation.

C’est Costa qui gère les problèmes. Je n’ai qu’à faire ce qu’ils me disent.

Que faire d’autre ?

Se plaindre ? De quoi ? De la météo ?

S’inquiéter ? Pour quoi faire ?

Je suis loin d’être un moine bouddhiste mais si j’ai appris une chose ces dernières année, c’est que…

C’est INUTILE de se préoccuper des choses sur lesquelles ON N’A PAS LE CONTRÔLE.

Par exemple :

On peut manifester toute sa vie pour gagner 2 ans de retraite, finir fatigué et aigri, pour un combat probablement perdu d’avance.

Ou on peut créer un système lucratif, mettre de côté, et se payer sa retraite soi-même.

On peut penser que tous nos problèmes viennent du gouvernement. Gueuler au bistro du commerce, militer, voter pour quelqu’un d’autre et être déçu, une fois de plus, en espérant que le prochain sera le bon.

Ou on peut changer soi même sa vie.

Je ne crois pas qu’il faille tout accepter, se laisser marcher dessus et tendre l’autre joue.

Mais je pense que la colère et l’exigence ne sont efficaces que lorsqu’on a du contrôle.

Quand on n’a pas de contrôle, ça s’appelle de l’aigreur et des illusions.

De l’aigreur et des illusions, c’est tout ce que je connaissais avant de lancer ma boite.

« Pourquoi les employeurs ne voient pas mon talent ? »

« Pourquoi mes profs me mettent des sales notes ? C’est quoi leur problème ? »

« Pourquoi mon entourage ne me respecte pas comme ils le devraient ? »

Ma boîte a tout changé.

J’ai compris que je ne devais rien attendre de personne.

Que le marché avait toujours raison.

Que j’étais le SEUL responsable de mes résultats, positifs comme négatifs.

Que je pouvais choisir la vie que je voulais, et que si je le faisais, je n’aurais plus JAMAIS de raison de me plaindre.

Cette mentalité, elle me donne du pouvoir.

Et j’espère qu’elle ne me quittera jamais.

Si tu veux créer ta boîte, il y a des centaines de chemins.

J’ai créé un système qui fonctionne pour moi. Qui me permet de choisir mes horaires, de me libérer du temps, et surtout, d’être payé pour faire ce que j’aime.

Aujourd’hui, ce système est simplifié au maximum :

Envoyer 1 email par jour.

C’est tout. Ou presque.

Je te décris ce système en détail (avec tous les outils dont tu as besoin) dans cette formation.

Attention, c’est le dernier jour pour profiter des -70% de réduction.

ACCÉDER : https://school.antoinebm.com/gagner-sa-vie-en-envoyant-1-email-par-jour

À demain,

Antoine

PS : Au moment où je t’envoie ce mail, je suis arrivé en Corée du Sud. Malgré de bonnes turbulences, l’avion est arrivé à l’endroit.

Déchaîné, le podcast d'Antoine BM

Un podcast chaque matin rempli d'idées pour apprendre à vendre, changer de vie, et gagner sa liberté :

Vous recevrez le podcast par email. Vos informations resteront privées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.