dans Liberté

J’ai encore craqué…

En pleine digestion du repas de Noël, j’ai laissé tomber ma vigilance pour quelques minutes et me suis laissé aspirer par le gouffre de la bêtise et de l’aigreur.

Facebook, Twitter, les sites d’actus…

On sait que ça nous fait du mal.

On s’en rend compte à chaque fois. Impossible de se détendre et de penser positif en sortant d’une telle session.

On commence par une bouffée de vidéos Facebook aussi inutiles qu’addictives…

« Cet homme peut retenir sa respiration pendant 24 minutes… »

Pourquoi je me sens obligé de regarder ?

Puis on enchaîne par le cynisme des citadins qui manient la leçon de morale aussi bien que l’hypocrisie sur Twitter…

Suivis de près par leur ennemis de toujours, foule manipulable amateur de théorie du complot, ne sachant s’exprimer que par insultes mal orthographiées…

On termine par le dessert : un bon site d’actualité, pardon, de gossip, qui nous confirme que l’animateur Tex est une ordure, que le gouvernement instaure une dictature, et que je-ne-sais-qui a twitté je-ne-sais-quoi et que c’est intolérable.

À la fin, c’est toujours pareil.

J’ai envie de mettre des claques à tout le monde, moi le premier, puis de m’isoler sur une île déserte où le « twittos » ne fait pas partie de la faune, avec un bateau, mon chien et mes livres, et y rester jusqu’à mes vieux jours comme le chanteur Antoine (ce mec à tout compris).

Et voilà.

Alors qu’il y a à peine une heure, j’aurais fait un statut motivant et plein de bonnes intentions, je me retrouve à jouer le même jeu que les autres : celui de la malveillance et du ressentiment.

Juste parce que je me suis laissé piéger par ces casinos 2.0.

Ce truc est la pire des addictions…

Elle semble inoffensive, nécessaire même, mais te plonge dans une déprime impossible à identifier.

Une addiction sournoise et omniprésente. Une machine à sous dans ta poche.

Et on l’a laissé faire.

Moi, je vais faire un truc très vite.

Je vais me débarrasser de toute cette merde et me remettre à être heureux.

Je vais réaliser que je suis en vie, en bonne santé, entouré de gens bienveillants, avec un métier que j’adore, dans un monde pas si mauvais.

Je vais faire les meilleurs contenus, parce qu’ils seront faits avec amour et pas avec haine.

Je vais m’imprégner d’information qui m’élève : celle qui m’apprend des choses et me fait du bien.

Des livres qui n’ont pas besoin d’être mis à jour toutes les 5 secondes parce qu’un connard a posté un tweet.

Franchement, je vais faire un truc.

Je ne sais pas encore exactement quoi, mais il faudra le faire.

Et bien sûr, je vous raconterai

Les Emails Privés d'Antoine BM
Reçois un email chaque matin rempli d’astuces pour apprendre à vendre, changer de vie, et gagner sa liberté :
Les emails sont gratuits, vos informations resteront privées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.