Catégories
Non classé

Comment être optimiste et le rester ? 7 conseils pour positiver

Temps de lecture : 4 minutes

Antoine BM est un optimiste.

Ça veut dire que son moral et sa capacité d’action dépendent de sa vision du monde.

Il a besoin de croire que les choses s’améliorent.

De penser aux solutions plutôt que de ressasser les problèmes.

Sans ça… impossible d’avancer.

Le truc…

C’est que vivre dans dans un pays aussi pessimiste…

À une époque aussi pessimiste…

Ça ne facilite pas les choses.

Il envie parfois ceux qui s’épanouissent dans la critique et la déprime.

Ceux qui aiment ressasser leurs malheurs.

Ils doivent se sentir comme des poissons dans l’eau.

De son côté, il a l’impression que rester optimiste est un combat de tous les jours.

Une prise de position radicale…

Alors qu’il essaie juste d’aller bien et d’être heureux.

Et ce qui compte sur ce terrain…

Ce n’est pas d’avoir raison.

C’est de faire ce qu’il faut.

L’optimisme ou le pessimisme ne sont que des questions de perception.

Il faut choisir l’état d’esprit qui nous aide le plus à passer à l’action et à améliorer le monde.

Du coup…

Antoine a identifié quelques trucs pour se (re)mettre dans un état d’esprit optimiste.

(C’est l’état d’esprit dont il a besoin pour faire des choses).

Et nous vous les partageons ici, si par hasard vous en avez besoin aussi.

1. Pour être optimiste et le rester, il faut arrêter l’actualité nocive, et la remplacer par une actualité saine

On sait maintenant que l’actualité propose une vision du monde biaisée.

En se focalisant sur le négatif, les médias accroissent leur lectorat et leurs partages sur les réseaux sociaux, et donc leurs revenus.

Il existe heureusement certains médias neutres, voire – scandale ! – optimistes.

Le mieux est les médias spécialisés dans les secteurs en évolution : Actualité scientifique, médicale, technologique…

Il existe aussi d’obscures newsletters qui osent le parti pris du raisonnable, comme Time To Sign Off.

2. S’impliquer dans sa vie de quartier

Le sentiment d’appartenir à un groupe local est un facteur de confiance et de bonne humeur.

Antoine a toujours trouvé ça trivial, jusqu’à ce qu’il essaie.

Maintenant, il connaît les petits commerçants de son quartier, il discute avec les gens quand il promène son chien, et ça change tout.

Il lui arrive même de signaler des problèmes sur la chaussée avec une application (Dans Ma Rue, à Paris), et d’avoir la satisfaction de voir ces problèmes résolus quelques jours plus tard.

Vous pouvez aussi répondre aux consultations publiques et aux enquêtes de votre mairie. C’est surprenant de voir à quel point on est peu nombreux à faire ça, et donc à quel point notre voix compte.

Antoine croit qu’on sous-estime l’importance des détails dans notre environnement proche.

3. S’entourer d’optimistes

De gens positifs qui se focalisent sur les solutions plutôt que sur les problèmes.

De gens passionnés, qui partagent leur univers avec enthousiasme, et quoi voient toujours le verre à moitié plein.

Ces gens-là sont incroyables.

Ils nous font un bien fou et nous aide à voir la vie du bon côté.

Ce sont des amis précieux de par leur attitude.

4. Lever le pied sur les séries déprimantes

Le cinéma et les séries souffrent du même problème que les médias :

Ça marche mieux quand c’est moche.

Antoine trouve que ces dernières années, on a assisté à une escalade de l’horreur dans des séries grand public.

Tout est de plus en plus macabre, de plus en plus gore, de plus en plus sadique.

Que ce soit les séries apocalyptiques remplies de violence comme The Walking Dead

Ou les séries de torture psychologique comme Black Mirror

Il pense que rien de tout ça ne nous fait du bien.

Et que le monde irait mieux si on passait moins de temps à les regarder, et plus de temps à lire (ou à regarder Friends…)

5. Lire plus

On oublie 5 minutes les romans policiers et les histoires de meurtre, ok ?

Les étagères des bibliothèques sont remplies de livres sages et intelligents, qui offrent une vision complexe et nuancée du monde.

Lire ces livres, ça fait du bien.

Ça nous met sur le même plan : sages, réfléchis et mesurés.

Ça nous rend plus humbles.

Ça nous permet de dédramatiser le présent, et de prendre une vue d’avion qui nous éloigne des émotions et des pensées du quotidien.

6. Entreprendre une démarche d’amélioration de soi

On attribue cette célèbre citation à Gandhi :

“Incarne le changement que tu veux voir dans le monde.”

On remarque parfois que les gens qui ont “abandonné” l’idée d’un monde meilleur…

Sont aussi des gens qui ont abandonné l’idée d’un soi meilleur.

Ils se laissent aller, arrêtent d’apprendre, prennent des habitudes toxiques pour leur santé physique et mentale.

Antoine croit que l’optimisme commence à petite échelle.

Sur nous-mêmes.

Si l’on croit que l’on est capable de s’améliorer, de devenir une personne meilleure…

Alors on peut croire à un monde meilleur.

7. Parler avec les gens

Les gens pessimistes ont parfois simplement peur.

Ils ont tendance à s’isoler ou à s’entourer de semblables, sans sortir de leur bulle.

On diabolise ce que l’on ne connaît pas.

Il suffit parfois de discuter 5 minutes avec des gens d’un autre groupe pour se rendre compte qu’on a des choses en commun :

Un esprit de justice, un sens de la famille, l’amour d’une équipe de foot, la recherche d’un partenaire amoureux, ou juste l’envie de connecter avec les gens.

La “petite conversation” est un excellent moyen de mieux comprendre les gens, et de réduire ses peurs.

Si vous n’en êtes pas convaincu, voici une histoire vraie :

Lors du premier Noël 1914, les armées allemande et française ont traversé les tranchées pour se retrouver.

Ils se sont assis à la table de ceux qu’ils essaient de tuer quelques heures plus tôt…

Et ont bu du vin avec leurs “pires ennemis”.

Tandis qu’en France, des campagnes de propagande présentaient les Allemands comme des sous-humains assoiffés de sang…

Les soldats se rendaient compte qu’ils partageaient les mêmes rêves, les mêmes problèmes et la même humanité.

Ces conseils pour être optimiste et le rester ne sont que des outils

Vous êtes libre de vous en servir et de les adopter, ou de les ignorer.

Tout ce qu’Antoine peut vous dire, c’est que ça marche pour lui.

Ça l’aide à devenir optimiste, à se lever le matin, à travailler, à agir, à rester positif et ambitieux.

Pour lui… c’est vital.

Anthony pour Antoine BM.

 

Articles similaires :

Comment gérer la frustration ?

Le secret pour une belle vie

Les autres articles de la catégorie ‘Changer d’état d’esprit’

Partagez cet article :
Cliquez ici pour recevoir le Kit de Démarrage

Par Anthony Courtois

Rédacteur officiel du blog d'Antoine BM, Anthony aime l’écriture et le webmarketing.

Il se forme sans cesse à la rédaction web, au SEO, au copywriting, blogging, storytelling, etc.

Il croit au pouvoir des mots et pense qu’il y a toujours quelque part des lecteurs assoiffés de bons et longs contenus.

Vous pouvez le contacter à : anthony@motsdeconversion.com

Et vous pouvez télécharger son guide gratuit pour apprendre à rédiger de meilleurs articles de blog en copiant-collant ce lien dans la barre d'adresse de votre navigateur : https://cutt.ly/WhU44dq

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *