Catégories
Vente

Comment rédiger une page de vente qui convertit (modèle + exemples)

Dans cet article, vous allez découvrir un guide complet, modèle et exemples à l’appui, pour écrire de A à Z une page de vente comme celles d’Antoine BM, même si vous partez de zéro.

Mais juste avant, une petite histoire.

Nous sommes aux États-Unis, en 1979.

Bill est un jeune entrepreneur au fond du trou.

Il vient de lancer 3 business de suite.

Trois échecs qui lui ont laissé une dette de 70 000 dollars sur les épaules.

Mais Bill est un battant.

Alors il va retenter le coup.

Sauf que cette fois-ci il va s’appuyer sur la nouvelle compétence qu’il vient d’apprendre.

Le soir même, Bill s’assoit devant sa machine à écrire.

Et il se met à taper une lettre de plus de 3 000 mots.

La lettre commence ainsi :

« Vous regardez par la fenêtre, et vous apercevez votre jardinier qui taille vos citronniers, vos cerisiers et vos figuiers… au milieu de splendides gardénias, hibiscus, et de vos roses trémières. 

Le ciel est dʼun bleu limpide. La mer est dʼun bleu profond. L’éclat du soleil scintille sur l’eau.

Une douce brise vient de lʼocéan, vivifiante et agréablement fraîche, tandis que votre employé de maison vous apporte votre petit déjeuner au lit. 

Un court instant, vous pensez que vous êtes mort et que vous êtes monté au ciel.

Mais ce paradis est bien réel, et abordable. 

En fait, cette vie rêve vous coûte deux fois moins cher que si vous étiez resté dans votre propre maison ! »

Plus loin, la lettre propose au lecteur une offre :

Un rapport gratuit + un abonnement à un bulletin d’information.

L’un comme l’autre n’existait pas au moment où Bill s’est mis à taper. 

Et pourtant…

Cette lettre va fonder un empire.

L’empire mondial de l’édition Agora, qui existe toujours.

Et elle fera de Bill un milliardaire !

Cette nouvelle compétence qu’a utilisée Bill (Bonner de son nom) ce soir-là…

…c’est exactement celle qu’Antoine a utilisée pour vendre pour plus d’1,3 million d’euros de formations en ligne.

C’est celle de savoir comment rédiger une page de vente qui convertit.

Antoine sait à quel point il est important que vous maîtrisiez cette compétence pour avoir du succès. 

C’est pourquoi il m’a demandé de rédiger pour vous cet article hyper-complet sur le sujet.

Quand vous l’aurez terminé, vous saurez comment écrire une page de vente efficace, à sa manière, sans y passer une éternité.

Vous découvrirez les grands principes et le modèle EXACT qu’il utilise pour bâtir ses argumentaires.

Le tout avec des exemples.

Ça fonctionne que vous vendiez de la formation en ligne, du coaching, des séminaires, des produits physiques, des services ou encore des ebooks.

Ça fonctionne aussi pour vendre en audio et en vidéo.

En fait, ça fonctionne pour tout.

Allons-y !

Les 6 grands principes derrière une bonne page de vente

Un bon argumentaire de vente est comme une maison :

Il ne peut pas se bâtir sans fondations.

C’est pourquoi avant de rédiger la moindre ligne, vous devez avoir absolument en tête les grands principes qui sous-tendent la vente.

Les voici :

1. La vente n’a rien de sale

Antoine l’a remarqué (surtout chez les débutants) : beaucoup de personnes ont des blocages avec la vente.

Elles ont souvent peur de la réaction de leurs audiences ou voient la vente comme quelque chose de négatif.

Du coup, elles n’osent pas vendre ou elles vendent mal, à demi-mot, parce qu’elles n’assument pas.

C’est peut-être votre cas.

Et si oui, c’est vraiment dommage…

…parce si vous n’osez pas vendre, vous aurez du mal à vivre de votre activité.

Alors, comment se décomplexer avec la vente ?

3 choses à faire :

  1. Inversez vos pensées sur le sujet : vous devez comprendre que vendre ce n’est pas mal.  La vente ce n’est pas prendre. Au contraire, c’est donner. C’est proposer quelque chose en plus. C’est aider votre audience à aller plus loin sur les sujets qui l’intéressent.
  2. Assumez : si vous avez peur de la réaction de votre audience, jouez cartes sur table avec elle. Soyez totalement transparent. Prévenez-les que vous allez leur proposer des produits. Dites-leur que vous voulez vivre de votre activité. Ceux que ça dérange s’en iront (de toute façon ils ne vous auraient rien acheté). Les autres vous apprécieront pour votre franchise.
  3. Vendez : c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Donc c’est en vendant qu’on devient venderon (vendeur pardon ;-). Apprendre à vendre, c’est comme apprendre à faire du vélo : au début on n’est pas rassuré, mais progressivement, à force de pratique, on prend confiance et ensuite ça va tout seul.

2. Dans une page de vente, tout part du client

« Les produits qui se vendent le mieux sont les produits que les gens veulent déjà » – Eugene Schwartz

Partir des besoins / objectifs / problèmes / désirs de vos prospects :

C’est ça le SECRET de la vente !

Ça ne sert à rien d’essayer de deviner ce que le client veut.

Ça ne sert à rien de partir du produit.

Ça ne sert à rien d’essayer de pousser un produit qui ne marche pas.

À la place, chercher à connaître les envies de votre audience sur le bout des doigts.

Vous n’avez pas encore d’audience ?

Commencez par en construire une.

Voici comment :

Si par contre des gens vous suivent déjà, Antoine vous suggère de chercher à les connaître le plus possible.

Pour ça, vous pouvez échanger avec eux par email.

Ou rester en contact avec eux dans un groupe Facebook privé (l’accès à celui d’Antoine est accessible en s’inscrivant à sa newsletter).

Vous pouvez aussi leur envoyer régulièrement des sondages (par exemple avec Google Forms).

Ou encore, leur téléphoner. Ou mieux, vous pouvez les rencontrer directement comme Antoine le fait souvent.

Antoine BM photo d'une rencontre pour mieux connaître son audience
Un marketeur en plein travail !

Et si vous avez déjà vendu des produits à votre audience, alors vous avez de l’or entre les mains, car vous pouvez voir directement ce qui a bien fonctionné.

Pour ça, il vous suffit de conserver vos statistiques de vente dans un fichier (Excel par exemple) et de mettre en évidence via un code couleur les produits qui ont bien marché et ceux qui n’ont pas bien vendu.

Comme ceci :

tableau de suivi statistiques page de vente Antoine BM

Remarque : c’est parce que tout part du client qu’Antoine vous conseille de rédiger vos argumentaires de vente avant de créer votre produit, tout comme l’avait Bill Bonner en 1979 pour rédiger sa lettre de vente évoquée en introduction.

Bill était parti des besoins de ses prospects (prendre une retraite dorée à moindres coûts) pour construire son produit (le bulletin d’information International Living) et son bonus gratuit (un guide intitulé « Comment prendre sa retraite au paradis pour moins de 30 $ par jour »).

3. Vendre, c’est une affaire d’émotions

J’ai étudié l’économie à la fac.

On nous a appris la théorie de l’Homo economicus – l’Homme rationnel.

Bullshit !

Si mes profs de l’époque avaient étudié un tant soit peu le marketing, ils auraient appris que l’Homme est tout sauf rationnel.

C’est plutôt un Homo emotionnelus – l’Homme émotionnel (en vérité je ne sais pas comment ça s’écrit en latin ;-).

Seth Godin explique très bien ce concept dans son livre C’est ça le marketing.

c'est ça le marketing seth godin photo et couverture

Il dit dedans que quand les gens achètent une mèche de forage de cinq centimètres, ce n’est pas pour faire un trou de cinq centimètres.

Mais plutôt pour faire tenir une étagère.

Pas pour le plaisir de faire tenir une étagère.

 Mais peut-être pour :

– La tranquillité d’esprit d’une pièce mieux rangée ;

– Ou la satisfaction d’avoir bricolé quelque chose ;

– Ou peut-être recherchent-ils l’admiration de leur conjoint.

Citation du livre :

« Les gens ne veulent pas acheter une mèche de forage de cinq centimètres. Ils veulent se sentir en sécurité et respecté. »

Autre exemple : au début de la crise du coronavirus, beaucoup de gens se sont rués sur les rouleaux de papier toilette, ce qui a fait beaucoup rire sur les réseaux sociaux.

En fait, ces gens n’achetaient pas que du papier, ils voulaient se sentir en sécurité.

vendre avec les émotions exemple ventes de papier toilette pendant le coronavirus
© Ajr_images, iStock

Ça s’explique par le fait que nous, êtres humains, avons tout une palette de besoins qui vont bien au-delà de manger, boire, et dormir.

Besoins qui sont décrits dans la fameuse pyramide de Maslow 

la pyramide de maslow hiérarchie des besoins humains

C’est pour cette raison qu’Antoine vous recommande de créer du contenu (et des argumentaires de vente) à…

…haute charge émotionnelle !

4. Un argumentaire de vente, c’est comme un ascenseur

Une page de vente convaincante est donc une page qui fait vivre des émotions à son lecteur…

…en alternant les hauts et les bas.

Comme un ascenseur.

Un ascenseur émotionnel.

Les bons films le font parfaitement.

Ils nous font passer par différents états émotionnels.

Il y a des moments sombres puis des moments joyeux.

Du doute puis de l’espoir.

Toujours en allant crescendo.

C’est pour ça que pour créer une page de vente unique, vous devez vous servir du même ingrédient que celui qui compose les bons films :

Le storytelling.

Qui suit un schéma bien précis pour captiver les spectateurs.

De la même façon, vous avez besoin d’un schéma précis pour vendre :

Le schéma de persuasion.

Qui ressemble à ceci :

principe de l'ascenceur émotionnel d'une page de vente

Voilà pourquoi on parle d’ascenseur émotionnel.

Parce qu’on prend le prospect à son point de départ et qu’on le fait monter puis descendre puis remonter émotionnellement jusqu’à la vente.

Vous voyez bien que ce n’est pas une ligne droite.

Ça veut dire qu’on ne vend pas en restant que dans le négatif.

Et qu’on ne vend pas non en plus en restant que dans le positif.

Il faut alterner les 2.

Comment faire ?

En utilisant une structure de page de vente éprouvée.

Justement je vous livre celle qu’Antoine utilise systématiquement pour vendre ses formations en ligne dans la suite de cet article.

5. Votre offre doit être sexy

Pour illustrer ce concept, je vais vous raconter une petite histoire.

Celle que le grand maître du marketing, Dan Kennedy, racontait à ses clients pour leur monter l’importance de l’offre :

L’histoire de Nancy.

Jeune homme, Dan était en couple avec une certaine Nancy qui étudiait à l’université pendant que lui dirigeait une petite agence de publicité.

La semaine, Dan et Nancy étaient séparés par de nombreux kilomètres, car l’université de Nancy était loin de son agence.

Chaque vendredi soir, Dan prenait sa voiture et faisait des heures et des heures de route pour venir chercher sa bienaimée, qu’il ramenait ensuite chez lui pour qu’elle y passe le weekend.

Un jeudi soir, une violente tempête de neige s’est abattue sur leur région. Il était prévu qu’elle dure tout le weekend. La presse parlait du blizzard du siècle.

Vendredi, à 8h00, les écoles, les administrations, et les entreprises étaient fermées. Les routes recouvertes de neige.

La police demandait à tout le monde d’éviter de prendre la route. La tempête devait s’intensifier, et être accompagnée de verglas.

Vers 8h30, Dan appelle Nancy pour lui annoncer la mauvaise nouvelle.

Il faut savoir qu’à l’époque Dan venait d’acheter une voiture neuve qu’il ne voulait abîmer pour rien au monde.

Et pourtant, Dan finira par se présenter le soir même chez Nancy, sa voiture toute cabossée à force de glisser contre les barrières de sécurité.

Nancy lui avait dit moins de 25 mots au téléphone. Mais ça avait suffi pour le motiver à venir.

Que lui a-t-elle dit ?

Nul ne le sait.

Dan n’a jamais voulu le répéter pour ne choquer personne.

Mais on peut deviner que ça devait signifier ceci :

exemple et illustration d'une offre irrésistible en marketing histoire racontée par Dan Kennedy

Vous voyez l’idée…

Elle venait de lui faire une offre irrésistible.

Une offre sexy.

Dan disait que, si vous voulez vendre, votre défi c’est de rédiger une offre si irrésistible que votre prospect serait prêt à braver la pire tempête et à risquer sa vie pour venir acheter chez vous.

Comment faire créer une telle offre ?

Hélas ce serait trop long à expliquer dans cet article, mais Antoine en parle dans son livre Créer son école sur Internet.

6. Sans confiance, pas de vente

Antoine en parle aussi dans son livre, la confiance est primordiale pour vendre.

Je le cite :

« C’est votre bien le plus précieux. Vous ne devez jamais la trahir. »

Avant d’essayer de vendre quoi que ce soit à votre audience, vous devez d’abord bâtir une relation de confiance avec elle.

Car en règle générale, il faut environ 7 contacts avec un client potentiel avant de faire une vente.

Il y a une citation célèbre en marketing qui dit que :

« Les gens achètent et font des affaires avec des personnes qu’ils connaissent, apprécient, et à qui ils font confiance. »

Donc la persuasion c’est bien.

Mais confiance c’est mieux.

Surtout que votre page de vente arrive en bout de ligne.

Elle est importante car une mauvaise page de vente peut ruiner tous vos efforts.

Mais elle n’est pas aussi importante que la confiance que l’on vous porte. 

Heureusement, la confiance peut se créer.

Et la meilleure arme pour ça c’est, comme le dit Antoine, d’être radicalement honnête avec votre audience.

Alors, soyez toujours honnête, transparent, et cohérent, et vous finirez par gagner le cœur de nombreuses personnes…

qui finiront par devenir vos meilleurs clients.

Le modèle de page de vente en 15 étapes d’Antoine BM

Maintenant que nous avons vu les grands principes, voyons la structure qu’utilise Antoine pour bâtir ses argumentaires. Exemples à l’appui.

Celle qu’il utilise depuis des années.

Qu’il a testée sur plus d’une centaine de produits.

Et qui a généré plus d’1 million d’euros de vente…

…avec des taux de conversion ahurissants.

Mais juste avant, surtout si vous vendez une formation, n’oubliez pas de nommer votre produit.

Antoine vous recommande de lui donner un titre fascinant, qui soit à la fois :

– Mystérieux ;

– Unique ;

– Et qui promet un bénéfice.

Vous pouvez le renforcer par un sous-titre qui en dit un peu plus, en donnant l’eau à la bouche.

Besoin d’exemples ?

Servez-vous.

Et maintenant, passons en revue les 15 étapes d’une page de vente qui vend.

Faisons prendre l’ascenseur émotionnel à vos prospects.

C’est parti !

Étape 1 : Promesse + Excitation

(Votre prospect entre dans l’ascenseur. Et on le fait monter d’un étage.)

Pour cela :

Il faut capter son attention.

Et faire monter l’excitation.

Comment faire ça ?

Par une promesse forte.

Qui le surprend.

Qui lui parle de ses désirs.

Et qui attise sa curiosité.

Dès la première phrase de votre page de vente, vous devez accrocher votre lecteur.

Il doit avoir envie de lire la suite…

…parce que ce que votre texte parait surprenant

…et mystérieux.

Et qu’il a l’air de le concerner.

⚠️ NE LUI PARLEZ PAS DE VOTRE PRODUIT

C’est beaucoup trop tôt !

À la place :

  • Racontez-lui une histoire comme l’a fait Bill (cf. intro de l’article) ou comme Antoine le fait dans La méthode FASTBOOK™ :

« Samedi matin, 10h00.

Un livreur sonne à la porte.

Vous vous dépêchez d’enfiler un pantalon et vous allez ouvrir.

Le livreur vous tend un petit paquet.

Vous savez ce que c’est. Vous le déballez avec empressement.

Ça y est. Il est là. Vous l’avez enfin entre les mains.

Votre tout premier livre papier… »

« Imaginez que vous ayez un bouton magique.

Quand vous appuyez sur ce bouton, vous obtenez une toute nouvelle idée de contenu à créer, et un plan persuasif.

Vous pouvez appuyer sur ce bouton autant de fois que vous le souhaitez, et vous obtiendrez chaque fois une idée et un plan différent.

Un peu comme si un robot était programmé pour réfléchir à votre place, et trouver sur commande des idées nouvelles… »

« Chaque jour, des gens se désabonnent de ta liste.

À chaque nouvel email envoyé…

Chaque nouvelle vidéo postée…

Chaque fois qu’ils voient ta tête…

Des gens ne veulent plus te voir. Et ils se désinscrivent… »

« Tu t’es déjà demandé combien tu pourrais gagner si tu plaçais ton argent en bourse ?

On va faire le test ensemble.

Mais juste avant… »

« Dans les lignes qui suivent…

Je vais te présenter une méthode qui permet à des créateurs de contenu de gagner plus de 10.000€ par mois…

… avec une audience de moins de 1000 personnes… »

Étape 2 : Chute + Douleur

(Maintenant on fait descendre l’ascenseur.)

Pour ça :

Évoquez la dure réalité.

Remuez le couteau dans la plaie

Ravivez les sentiments douloureux.

Le but ici est d’établir une connexion émotionnelle avec votre prospect.

« De rejoindre la conversation qu’il a dans la tête » comme l’a dit le célèbre copywriter Robert Collier.

De lui montrer que vous le comprenez.

Que vous savez ce qu’il vit !

En utilisant « l’empathie ».

⚠️ N’ÉVOQUEZ PAS SES PROBLÈMES AVEC CERTITUDE.

Mais utilisez plutôt « peut-être que » et « probablement que » comme Antoine le fait dans INFLUENCER GAME :

« …Tu es peut-être concerné toi aussi par ces problèmes.

Tu aimerais te lancer, mais tu ne sais pas vraiment quelle thématique choisir.

Tu es peut-être curieux et tu t’intéresses à plein de choses.

Comment savoir si ce qui te passionne aujourd’hui te passionnera toujours dans 1 an, dans 5 ans ou dans 10 ans ?

Est-on vraiment obligé de s’enfermer dans une niche et ne plus avoir le droit d’en sortir ?

Peut-être aussi que tu as essayé de créer des formations, mais que ce n’est pas ton truc.

Peut-être que ça t’a pris beaucoup de temps et que tu as été déçu par le résultat…

Peut-être que ça te fait peur et que tu repousses toujours au dernier moment la création d’une formation…

Peut-être que tu ne te sens pas assez expert et légitime pour vendre tes conseils à des inconnus…

Et tu te demandes s’il y a un autre moyen, meilleur pour toi, pour vivre de tes contenus… »

Étape 3 : Descente aux enfers

(L’ascenseur descend le plus bas possible.)

Ici, vous devez montrer qu’il est temps d’agir.

En pointant du doigt les conséquences de l’inaction.

En évoquant le pire scénario.

Le scénario de l’horreur !

Comme dans PUBS CRÉATIVES™ :

« …chaque jour, de nouvelles personnes se retirent de ta liste email. Ils ne reviendront jamais.

Et tu vois ton audience, ceux qui te font vivre, se réduire peu à peu, comme une piste de ski au printemps.

Tu le sais : si ça continue, il n’y aura plus personne… »

Étape 4 : Solutions inefficaces

(L’ascenseur commence à remonter tout doucement).  

Quand votre prospect vient à vous, il a souvent déjà essayé d’autres solutions pour résoudre son problème.

Certaines n’ont pas fonctionné

D’autres ont fonctionné pendant un temps.

C’est le moment les évoquer dans votre page de vente.

Comme dans LA MÉTHODE DES PETITS PRODUITS :

« …Tu as déjà lancé une ou plusieurs formations, mais à chaque fois, c’est un calvaire. Tu y passes trop de temps et tu n’es pas vraiment satisfait(e) par les ventes. Tu te dis que c’est trop de travail pour pas grand-chose, et tu hésites à continuer…

Tu es mal à l’aise avec les méthodes enseignées par les autres marketeurs : vendre un produit que tu n’as pas encore créé à un tarif délirant, passer des heures à construire un tunnel de vente, aller chercher sans cesse de nouveaux clients… »

Étape 5 : Problème caché

(L’ascenseur continue de monter.)  

« Si tu veux fasciner les gens, pose un diagnostic sur leur douleur… Expliquer de manière rationnelle leur douleur est pour eux un immense soulagement. »

Antoine en parle dans cet article.

C’est très important !

Stefan Georgi serait d’accord avec lui.

Stefan est un copywriter qui cartonne aux États-Unis.

Ses mots ont généré plus de 700 millions de dollars de vente.

Son secret ?

Sa technique de persuasion ultime ?

L’éducation !

Si vous aviez Stefan en face de vous, et que vous lui demandiez : comment faire une meilleure page de vente ?

Il vous répondrait ceci :

« Vous devez éduquer votre prospect sur la VRAIE raison pour laquelle les solutions passées ont échoué…

en lui donnant l’information qui lui manquait.

Et qui explique son échec.

S’il a échoué jusque-là, ce n’est pas de sa faute !

C’est qu’il lui manquait UNE PIÈCE DU PUZZLE.

Il avait déjà 99% de la solution…

…mais il lui manquait ce 1% crucial…

…surprenant et contre-intuitif…

…que vous allez lui fournir ! »

Voyez comment Antoine fait dans DEVENIR INSPIRANT :

« …Tu n’as pas les résultats que tu aimerais avoir ?

Ce n’est pas parce qu’il te manque des techniques pour gagner des inscrits.

Ce n’est pas non plus à cause ta caméra ou de ton ordinateur : pas besoin de matos en plus.

Ton problème principal, ce n’est même pas le marketing ou la vente.

Ton problème n°1, c’est…

Ton contenu… »

Étape 6 : Grand principe

(L’ascenseur arrive au niveau de l’espoir.)  

Ce qu’Antoine appelle le « grand principe », Stefan l’appelle le « mécanisme ».

Mis à part le nom, c’est la même idée.

C’est la VRAIE raison de l’échec de votre prospect jusque-là.

Son moment « Eurêka ! »

Un exemple dans VIVRE DE L’AFFILIATION EN 2020 :

« …La clé pour réussir dans l’affiliation…

C’est la concentration.

Il faut identifier 2 ou 3 programmes maximum.

Des produits chers, populaires, à rendement récurrents, et à commission élevée.

Il faut ensuite devenir le spécialiste francophone de ces produits.

Leur ambassadeur : la personne vers qui se tourner quand on a besoin d’infos… »

Étape 7 : Annonce du produit

(L’ascenseur ne s’arrêtera plus de monter jusqu’à l’achat.)  

Récapitulons votre page de vente :

Vous avez établi une connexion émotionnelle avec votre prospect.

Vous lui avez montré que vous connaissiez son problème.

Que vous étiez passé par là.

Vous lui avez apporté de la valeur, et avez construit votre crédibilité par l’éducation.

Maintenant qu’il sait d’où vient son problème grâce à vous, il se demande s’il existe une solution toute faite.

C’est le moment de lui proposer VOTRE solution.

Que vous avez fini par découvrir après bien des difficultés.

Qui permet d’appliquer le grand principe plus rapidement et facilement.

Et qui est fait pour eux.

Mettez un premier appel à l’action (AAA) clair et direct avec un lien d’achat vers votre produit.

Amenez-le de manière sexy.

Voici un exemple tiré de CRÉER SON ÉCOLE SUR INTERNET :

« …En 3 ans, j’ai créé et vendu plus de 80 formations.

J’ai construit une véritable usine à fabriquer des formations qui se vendent.

Ce système m’a rapporté plus de 270.000 euros de chiffre d’affaires depuis le 1er janvier 2019…

Rien qu’avec les formations.

J’ai créé un programme complet dans lequel je te partage toute cette méthode.

Une méthode pour construire ton propre catalogue de produits et faire décoller ton activité.

Spécialement conçue pour ceux qui ont du mal à créer des produits rapidement.

C’est juste derrière. Clique sur « Accéder »

Pour rendre votre solution encore plus désirable, jouez sur l’URGENCE.

Ça peut être :

  • Un nombre de places limité.
  • Le produit sera retiré à telle date.
  • Le prix augmente chaque jour.

Étape 8 : Résultats et visualisation

L’idée ici c’est que votre prospect visualise ce que va lui permettre d’obtenir votre produit.

Vous devez le faire saliver.

Parlez-lui de ce qu’il pourra obtenir le jour même.

Des changements profonds qu’il aura dans sa vie.

À nouveau dans MINI-AUDIENCE, MAXI-REVENUS :

« …C’est d’abord de te permettre de tester, dès ce soir, des méthodes extrêmes pour démultiplier tes ventes sans avoir à créer un seul produit en plus.

À terme, l’objectif est de transformer ton audience en clan et tes clients en clientèle d’habitués, qui achèteront la plupart de nouveaux produits que tu sors.

Tu vas aussi être capable de créer des produits beaucoup plus souvent et rapidement, avec une méthode que tu n’as jamais vue ailleurs.

J’ai créé cette formation pour t’aider à atteindre les 10.000€ par mois d’ici 3 à 8 mois, même si tu as moins de 1000 personnes qui te suivent… »

Étape 9 : Démonstration

Joseph Sugarman, copywriter de légende, a dit ceci :

« Vous vendez avec l’émotion, vous justifiez l’achat par la logique ».

Vous devez, à ce stade de votre page de vente, apporter des preuves que votre produit fonctionne.

Ça peut être :

  • Des explications logiques ;
  • Des témoignages ;
  • Des études
  • Des exemples

Une illustration dans LA FORMULE QUI VEND TOUT :

« …La preuve…

Il y a quelques semaines, j’ai vendu une formation sur l’automatisation.

Mais c’était mal parti :

1. Ce n’était pas moi qui l’avais créé, mais Félix, mon bras droit. Je ne savais donc pas exactement ce qu’il y avait dedans…

2. La formation nécessitait absolument d’avoir un iPhone ou un iPad, parce que Félix utilisait une application qui n’était pas dispo sur les autres plateformes. On en privait la moitié de notre audience…

3. L’automatisation, c’est pas un sujet sexy.

Malgré ces difficultés, on a relevé le défi.

J’ai créé un argumentaire de vente en m’inspirant de cette formule…

Et plus de 80 personnes ont commandé la formation en moins d’une semaine.

C’est la preuve que cette formule peut rattraper les défauts d’un produit, et le rendre hyper attirant pour tes clients… »

Étape 10 : Liste de bénéfices

⚠️ LES GENS N’ACHÈTENT PAS UN PRODUIT

Ils achètent un résultat. Une transformation.

C’est pour ça qu’à cette étape vous devez parler non des caractéristiques du produit…

…mais des bénéfices !

Et en dresser une liste la plus longue possible (Antoine a remarqué que plus c’est long, plus ça vend).

Les caractéristiques ce sont les faits sur le produit (taille, puissance, couleur, etc.).

Les bénéfices c’est ce que le client va y gagner.

Le meilleur exemple pour illustrer ça c’est celui de l’iPod d’Apple :  

transformer des caratéristiques en bénéfices exemple de l'ipod d'apple

Apple n’a pas concentré son message sur la capacité de stockage.

Apple a choisi de mettre en avant ce que le client va y gagner : « 1 000 chansons dans votre poche. » 

Vous devez faire la même chose dans votre page de vente.

Pour ça, prenez un tableau. Faites 2 colonnes.

À gauche, notez toutes les caractéristiques de votre produit.

À droite, amusez-vous à les transformer en bénéfices, en vous posant la question : « Qu’est-ce que le client va y gagner ? »

Remarque : Faites-le aussi pour les « défauts » de votre produit. Les défauts de votre produit sont aussi ses qualités. Exemple : une petite formation de moins de 2 heures, c’est une formation qui va droit à l’essentiel. Qui ne vous fait pas perdre votre temps !

Ensuite, rédigez une liste de puces-promesses (bullets points).

Et rendez-les mystérieuses.  

Comme dans LES EMAILS À 1000€ :

« …Au programme :

– Les titres d’emails qui MARCHENT LE MIEUX, et qui garantissent un bon taux d’ouverture…

– La COLONE VERTÉBRALE des mails qui vendent : le plan à suivre étape par étape pour vendre comme des petits pains…

– Les INGRÉDIENTS qui rendent un email PASSIONNANT et SULFUREUX. Et comment accélérer le rythme cardiaque de tes lecteurs avec des arguments qui les touchent…

– Comment transformer une BANALE histoire en un PUISSANT levier de vente (et devenir le “conteur » le mieux payé de ta ville…)

– Ne commence JAMAIS par parler de ton produit… Ce qu’il FAUT faire à la place, et qui marche 10 fois mieux.

– Comment vendre plus en parlant de CASSOULET, de BANANES ou d’élevage de LAMAS…

– Les éléments qui rendent ton produit IRRÉSISTIBLE sans pour autant passer pour le vendeur relou qui fait l’éloge de son produit…

– Le MARKETING NÉGATIF en vrai : comment faire plus de ventes en REFUSANT des clients. Fini les belles paroles, je te montre concrètement comment je l’ai utilisé.

– L’EFFET “TRAIN EN MARCHE” : comment donner le sentiment à tes lecteurs qu’ils passent à côté de quelque chose de GROS s’ils ne prennent pas ton produit…

– Comment écrire des emails FACILES à lire, DIVERTISSANTS et DRÔLES (même quand on a l’humour de François Fillon…)

– Comment vendre des produits QUI NE SE VENDENT PAS sans mentir à ses clients. En faisant quelque chose de complètement contre-intuitif…

– Comment ATTIRER IMMÉDIATEMENT L’ATTENTION de tes lecteurs avec des visuels FASCINANTS (et très simples à réaliser…) »

À la suite vous pouvez placer un second AAA, avec de l’urgence.

Étape 11 : Avant vs Après

Faites visualiser à votre prospect la vie qu’il aura une fois débarrassé de son problème

Jouez sur le contraste entre sa vie actuelle, malheureuse, et la vie extraordinaire qu’il pourrait avoir en achetant.

Un exemple tiré de MARKETING ÉTHIQUE :

« …Maintenant, tu as 2 possibilités :

La première, c’est de ne rien changer. Si tu n’es pas à l’aise avec la vente, ça ne va pas s’arranger tout seul. Et la vente est le seul moyen de monter un vrai business avec ton contenu si tu n’es pas une star…

La deuxième, c’est de comprendre que la vente est le point central de ton business, et d’apprendre à faire ça bien. D’appliquer des principes éthiques et sains, de créer des produits dont tu es fier, et de les vendre sans prise de tête.

Cette formation va t’aider à devenir un bon vendeur, même si tu es quelqu’un d’honnête… »

Étape 12 : Annonce et mise en valeur du prix

Ici, vous devez mettre en avant le retour sur investissement (ROI) que procure votre solution.

Pour que votre prospect se dise : « Ah ! Mais en fait ça ne me coûte rien !»

Pour le faire, comparez votre solution à des alternatives coûteuses (par exemple à des cours particuliers ou à du coaching si vous vendez de la formation en ligne).

Comparez-la aussi au coût de l’inaction.

Montrez à votre prospect combien il perd en n’agissant pas.

Comme dans LA MÉTHODE DES PETITS PRODUITS™ :

« L’idée, c’est que cette formation ne te coûte rien du tout, puisque tu pourras la rembourser dès tes premières ventes, peut-être dès la semaine prochaine.

Bien sûr, l’objectif n’est pas de s’arrêter là, mais de poser les bases d’un système long terme pour ton business.

Un système qui va impressionner tes concurrents, qui se cogneront la tête contre les murs à essayer de comprendre comment tu fais pour être aussi prolifique (pour moi, c’est du vécu…).

Un système qui va rendre la création de produit facile et évidente pour toi, et te permettre de te construire un catalogue qui va réellement t’enrichir.

Un système qui t’offrira le luxe de ne plus avoir à courir après les clients, puisque tu vas bâtir une clientèle d’habitués.

Un système qui va te rendre excellent dans l’art de créer des produits, ce qui a le pouvoir de te mettre définitivement à l’abri des difficultés financières… »

Remarque : Antoine utilise cette astuce visuelle pour minorer son prix : quand vous comparez votre prix à un prix plus élevé, n’écrivez pas les 2 prix de la même manière.

Ajoutez des zéros, et écrivez « euros » en entier au prix le plus élevé, pour que le vôtre paraisse encore plus petit à l’œil (« 79 € au lieu de 197,00 euros »), comme Antoine le préconise.

Étape 13 : En pratique

Vous expliquez à votre prospect comment commander.

Où il doit cliquer.

Et ce qu’il va recevoir.

Guidez-le du mieux possible.

Un autre exemple de  LA FORMULE QUI VEND TOUT :

« …Comment ça marche ?

1. Clique sur Accéder, et complète tes informations

2. La formation va immédiatement être ajoutée à ton espace élève, et elle y restera à vie

3. C’est une formation vidéo dans laquelle je dessine sur un tableau noir. Tu pourras la suivre quand tu veux… »

Étape 14 : Objections

Vous avez déjà levé les objections liées à l’argent dans votre page de vente.

Mais votre prospect en a d’autres.

Comme :

Est-ce que c’est vraiment fait pour lui ?

Est-ce que ça ne va pas lui prendre trop de temps ?

Trop d’efforts ?…

À vous de les traiter une à une, comme dans BUSINESS DE POCHE™ :

« …Ok.

Peut-être que tu te dis :

“Ça à l’air bien, son truc, mais est-ce que c’est vraiment pour moi ?”

Est-ce que c’est pour moi si je ne gagne pas encore ma vie avec mon business ?

Si c’est le cas, c’est encore plus important de suivre cette formation maintenant.

Parce que ça va t’éviter de faire des erreurs qui pourraient te coûter très cher.

C’est l’occasion de construire ton activité sur de bonnes bases, de rester léger et de prendre des risques.

Et c’est exactement ce dont on a besoin quand on débute.

Mais j’ai peur de perdre du chiffre d’affaires…

Le but, c’est de réduire le poids de ton business.

Pas de réduire tes ambitions.

Internet a complètement changé la donne, et de petits entrepreneurs peuvent maintenant toucher des millions de personnes, sans effort supplémentaire.

C’est la magie de YouTube, ou de la création de formations en ligne.

Aujourd’hui, tu peux être petit et gagner beaucoup.

Et si j’ai besoin de salariés ?

Tu n’as pas besoin de salariés. Tu as besoin que le job soit fait.

Aujourd’hui, il existe des moyens beaucoup plus efficaces pour te faire aider, souvent par des gens plus qualifiés que des salariés, en dépensant moins et avec plus de flexibilité.

Même si tu ne gagnes pas de quoi embaucher un salarié à temps plein.

Je te donne les détails dans la formation… »

Étape 15 : Urgence

Voilà !

Votre page de vente est presque terminée.

Encore un dernier effort.

(Terminus final pour notre ascenseur.)

Invitez votre prospect à vous rejoindre de l’autre côté.

Terminez en beauté par un dernier AAA avec urgence.

De nouveau dans BUSINESS DE POCHE™ :

« …Ok ! Comment je me lance ?

Je t’explique tout dans la formation Business de Poche™.

C’est une formation vidéo de plus de 2 heures que tu peux commencer à suivre maintenant.

Clique sur ‘Accéder’ pour démarrer.

Le code expire mardi.

À tout de suite,

Antoine »

Remarque : ce modèle de page de vente n’est pas figé. Antoine ne le suit pas toujours à la lettre, mais en respecte toujours les grands principes. C’est ce qu’il vous recommande VIVEMENT !

Antoine BM analyse une de ses meilleures pages de vente

Nous avons déjà vu beaucoup de choses, cité pas mal d’exemples.

Mais à ce stade vous pourriez avoir envie d’un autre exemple gratuit de page de vente. Un exemple complet.

Dans ce cas, regardez cette vidéo dans laquelle Antoine analyse l’un de ses argumentaires de vente, qui a très bien marché :

Et si vous voulez un autre exemple, jetez un œil à cette vidéo de Théo Rossi dans laquelle il analyse une autre de ses pages de vente, chez Webmarketing-com.com.

À vous de jouer !

Voilà !

J’espère que cet article sur la rédaction d’une page de vente va vous aider.

Bien sûr, nous n’avons pas pu passer tout en revue ici.

Mais si vous voulez en savoir plus sur le marketing, les techniques de vente, le copywriting, la création de produits…

…Antoine a créé un groupe Telegram dans lequel il partage ses dernières découvertes sur tous ces sujets.

C’est une communauté privée réservée à ceux qui veulent progresser très rapidement.

Rejoignez-le ici : antoinebm.lpages.co/telegram-blog/

Et merci pour votre attention.

Anthony pour Antoine BM

PS : si cet article vous a plu, vous êtes libres de le partager.

Et dites-nous en commentaire : qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Par Anthony Courtois

Anthony adore l’écriture et le webmarketing.

Il se forme sans cesse à la rédaction web, au SEO, au copywriting, blogging, storytelling, etc.

Il croit au pouvoir des mots et pense qu’il y a toujours quelque part des lecteurs assoiffés de bons et longs contenus.

Vous pouvez le contacter à : anthony@motsdeconversion.com

32 réponses sur « Comment rédiger une page de vente qui convertit (modèle + exemples) »

Bravo pour ce (très) long article qui confirme ce que j’ai appris et compris il y a peu : le SEO peut-être une véritable aide à la créativité et à la clarté pour peu qu’il soit compris, accepté et optimisé avec des ruptures de rythme telles que celles qu’on trouve dans cet article excellent tant dans son fond que dans sa forme. Bravo à toi Anthony !

Merci Jean-François. Tu as raison : ça peut être une aide à la créativité ; une sorte de point d’appui pour l’imagination.

Top ! Et ça arrive pile au moment où je dois rédiger ma page de vente la plus importante de l’année, pour la sortie de mon Guide 2020 de l’E-business et des Investissements Rentables ! 😉
Merci encore
(Et je confirme que cet article pourrait être vendu en l’état, comme une mini-formation au format PDF…)

En effet… beaucoup de valeur. C’est exactement ce que j’aurais aimé lire quand j’ai découvert Antoine il y a trois ans.

En un quelques mots : Bravo Anthony ton texte est très bon et cette initiative pour Antoine, largement méritée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *