Catégories
Non classé

Comment devenir youtubeur ? 11 étapes pour gagner de l’argent avec YouTube (2021)

Temps de lecture : 12 minutes

Si vous avez envie de vous lancer sur YouTube, et que vous cherchez le meilleur moyen de débuter, ceci est pour vous.

Voici une méthode simple en 11 étapes préconisée par Antoine BM pour devenir youtubeur et gagner rapidement assez d’argent pour vivre de sa chaîne.

Allons-y.

Étape 1 pour devenir youtubeur : comprendre le meilleur moyen de gagner de l’argent sur YouTube

Il existe 2 business model pour vivre de YouTube.

Antoine les détaille dans cet article : Comment gagner de l’argent sur YouTube ?

En bref, vous pouvez chercher à devenir une star de YouTube comme Squeezie, Norman, Cyprien et autres.

Dans ce cas, vous allez devoir faire la course aux vues pour devenir une célébrité dans l’espoir d’attirer vers vous des sponsors (cas typique des chaînes de gaming par exemple).

Le souci c’est que c’est long et difficile à monétiser…

Et que les chances de réussite sont faibles.

Heureusement, il existe une alternative plus solide :

Ne pas chercher à devenir une star du web, mais un entrepreneur du web.

C’est-à-dire créer une activité simple, rentable et durable propulsée par une chaîne YouTube.

Pas besoin de diplôme pour cela (entrepreneur ce n’est pas un métier duquel vous allez tirer un salaire).

Vous avez juste besoin d’apprendre à vous créer une petite audience de fans à qui vous allez apprendre à progresser sur un sujet.

Et à qui vous allez vendre des produits.

Ça peut être des produits en affiliation.

Mais ce qu’Antoine vous recommande c’est de vendre des formations en ligne.

C’est ce qu’il y a de plus simple, de plus rentable, de plus amusant à faire.

En fait, en vendant vos propres formations, vous pouvez gagner votre vie, voire bien la gagner, rien qu’en faisant 500 vues par vidéos.

Étape 2 : trouver son sujet

Le sujet, c’est le cœur du business qui va vous permettre de devenir youtubeur professionnel — en mode entrepreneur.

Votre communauté, vous allez devoir la fédérer autour de ça.

Il y a 2 erreurs « classiques » à éviter quand on choisit le sujet de sa chaîne YouTube :

  1. Choisir le même sujet que les personnes qui nous inspirent (le risque c’est de faire la même chose, mais en moins bien ou que ça ait un air de « déjà-vu »)
  2. Choisir sa passion (le risque c’est qu’il n’y ait pas de marché c’est-à-dire des gens prêts à dépenser de l’argent)

Votre sujet ou votre thématique idéale se situe plutôt ici :thématique chaîne YouTube

C’est donc au croisement entre vos compétences, ce qui vous plaît et ce qui rapporte déjà à quelqu’un d’autre que vous devez chercher.

Prenez la liste des thématiques les plus rentables sur le web que voici :

  • L’argent (en gagner, en économiser, l’investir, ne pas le perdre…)
  • Le temps (en gagner, ne plus en perdre…)
  • L’amour et le sexe (trouver un(e) partenaire, le garder, être séduisant, être aimé…)
  • La santé (la conserver, l’améliorer, prolonger sa vie, se débarrasser d’un problème ou de douleurs…)
  • Le prestige (être admiré, reconnu et respecté, augmenter sa valeur sociale…)
  • Progresser dans un hobby (sport, art, loisir…)
  • La sécurité (se protéger et protéger ses proches, sa vie privée, son mode de vie, ses biens et son honneur…)

Croisez cette liste avec toutes les choses dans lesquelles vous êtes naturellement bon, et toutes celles qui vous intéressent le plus.

Remuez vos méninges.

Ne vous limitez pas.

Et en quelques minutes, vous finirez par trouver une thématique rentable, et conçue sur mesure pour vous.

Remarque : ne cédez pas à la tentation de viser trop large. Nichez-vous.

Par exemple : ne parlez pas de voitures au sens large, mais parlez d’une seule marque. Ne parlez pas de yoga au sens large, mais parlez du yoga exclusivement pour les femmes enceintes. Ne devenez pas le énième dresseur canin, mais le spécialiste du dressage de telle race.

Devenez le spécialiste de quelque chose pour mieux vous démarquer. 

Étape 3 : apprendre à construire son discours

Pour réussir sur YouTube, vous devez apprendre à captiver une audience.

Et la première chose à faire pour y parvenir c’est de comprendre que la principale erreur à éviter c’est de faire, comme le font la plupart des youtubeurs, des vidéos qui ressemblent à des reportages journalistiques.

Donner de l’information sur internet c’est bien, mais ce n’est pas suffisant.

Les gens cherchent aussi à se divertir, à vivre des émotions.

Vous devez donc rendre votre contenu mémorable.

Pour cela, utilisez la méthode AIDA avec :

  • A pour Attention
  • I pour Intérêt
  • D pour Désir
  • A pour Action

L’attention, vous allez la gagner avec un titre accrocheur et des premiers mots qui vont donner envie d’en savoir plus.

L’intérêt, vous allez le susciter en parlant des problèmes et des souffrances de votre audience, de manière émotionnelle, pour qu’elle soit touchée dans ses tripes.

Le désir, vous allez le faire naître en présentant l’idée que vous voulez faire passer comme une solution enthousiasmante qui, par effet de contraste, créé un nouvel univers merveilleux, loin de l’apocalypse que représentait l’univers précédent avec les problèmes.

L’action, c’est ce que vous allez demander de faire à votre audience : s’abonner, s’inscrire à votre liste email, etc. (Il doit toujours y avoir un appel à l’action à la fin de chacun de vos contenus).

Un autre moyen qui aide à captiver une audience c’est d’apprendre le storytelling.

Apprendre à raconter de bonnes histoires est un moyen puissant de capter et de garder l’attention des gens.

En devenant un meilleur storyteller, vous deviendrez un meilleur youtubeur.

Étudiez les meilleurs raconteurs d’histoires et apprenez d’eux.

Voici par exemple une vidéo d’Antoine qui vous explique comment raconter des histoires à la manière du célèbre youtubeur Casey Neistat (12,3 millions d’abonnés) :

Étape 4 : trouver des idées de vidéo

Avant de créer votre chaîne, vous allez devoir rassembler un maximum d’idées en lien avec votre sujet.

Une partie de votre job, en tant que créateur de contenu sur YouTube, va consister à trouver en permanence de nouvelles idées.

Et rassurez-vous, les idées sont une ressource inépuisable.

La peur de manquer d’idées est une peur irrationnelle.

D’une part, parce plus vous allez vous entraîner à trouver des idées, plus vous en trouverez.

D’autre part, parce l’audience sur YouTube se renouvelant sans cesse, au bout d’un moment, vous pourrez remettre en avant d’anciennes idées mises à jour ou développées sous un autre angle.

Par contre, il faut que vos fassiez attention à ne pas répéter ce que disent déjà les autres, sinon votre contenu ne sera pas remarquable. Juste une pâle copie d’un autre.

Voici comment n’être jamais à court de bonnes idées :

  1. Ayez toujours en permanence avec vous de quoi noter vos idées (pour ne pas les laisser vous échapper)
  2. Cherchez vos idées là où vos concurrents ne vont pas (dans vos histoires personnelles, dans des thématiques différentes de la vôtre, dans du contenu ancien, etc.)
  3. Lisez beaucoup et prenez beaucoup de notes.
  4. Échangez avec vos abonnés, lisez les commentaires : les gens vous donneront directement des idées à travers leurs suggestions.
  5. Variez les angles et le ton : faites par exemple de temps en temps une vidéo « coup de gueule » contre les mauvaises pratiques dans votre thématique ou sur les principales erreurs que font souvent vos abonnés.

Étape 5 : choisir son matériel

Vous pouvez faire d’excellentes vidéos rien qu’avec votre smartphone branché à un micro-cravate.

Bien souvent, ça suffit.

Jennelle Eliana a par exemple 2,47 millions d’abonnés sur YouTube en se filmant avec un iPhone.

Ce qui compte davantage que la qualité image, c’est la qualité audio.

N’attendez pas d’investir dans le matériel parfait pour commencer à vous lancer sur YouTube.

C’est une erreur qui va vous faire perdre du temps.

Commencez à faire des vidéos avec ce que vous avez, et vous investirez dans du meilleur matériel quand vous commencerez à gagner de l’argent grâce à vos vidéos.

Plus tard, vous pourrez par exemple investir dans une caméra plus performante, comme la Sony ZV1 qu’Antoine vous recommande.

Et, pour améliorer la prise de son, dans un petit dictaphone comme le Sony ICD-TX 650B ou un micro Rode Wireless Go.

L’un des autres outils digitaux que vous allez devoir apprendre à utiliser pour devenir youtubeur, c’est un logiciel de montage vidéo comme Final Cut, qui va vous permettre notamment de faire des coupes et de synchroniser l’audio et la vidéo.

Équipez-vous aussi d’une lampe Led (on en trouve à 20-30 euros sur Amazon) pour éclairer votre visage dans les endroits sombres.

Étape 6 : apprendre à être à l’aise en vidéo

Plus vous serez à l’aise en vidéo et plus vos vidéos seront agréables à regarder (et plus vous y prendrez du plaisir).

Déjà, par souci d’efficacité et pour que vos vidéos soient plus « naturelles », n’utilisez pas de script.

Ça va vous demander énormément de temps de préparation et ça risque de se voir à l’écran (même si vous enchaînez les jump cut au montage pour couper vos moments d’hésitations).

À la place, utilisez une mind map sur laquelle vous allez indiquer des mots-clés qui vous serviront d’aide-mémoire lors du tournage de votre vidéo.

Ça rendra votre discours plus vivant.

exemple d'une mind mapEnsuite, tournez votre vidéo comme si vous parliez à un ami (comme si la caméra en face de vous est un pote qui vient de vous poser une question). Ce sera beaucoup moins intimidant.

Entraînez-vous à parler en vous tenant droit et en évitant les tics visuels gênants (comme se balancer, enchaîner les « Euh » et d’autres mots de remplissage)

Parlez avec conviction en appuyant vos mots avec des gestes (ne restez pas figé les bras le long du corps, utilisez vos mains comme un outil pour appuyer votre discours).

Variez le ton, le volume, la cadence. Utilisez les silences à bon escient.

Amusez-vous. Soyez vous-même. Ne surjouez pas. Acceptez vos erreurs. Vos bafouillages. Jouez-en même.

Entraînez-vous.

Et regardez des vidéos de gens qui sont à l’aise à l’oral pour étudier la façon dont ils parlent.

De cette façon, vous allez progresser très rapidement.

Et enfin, dernier conseil : acceptez l’imperfection.

La première vidéo d’Antoine n’était pas parfaite comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessous, la vôtre ne le sera probablement pas, mais en continuant vous finirez obligatoirement par progresser.

Remarque : Antoine vous conseille de lire ce livre pour vous aider à être à l’aise en vidéo : The presentation secrets of Steve Jobs

Étape 7 : adopter une bonne stratégie de trafic

YouTube est l’un des meilleurs canaux de trafic gratuit.

La condition pour percer sur cette plateforme c’est de produire régulièrement du contenu qui intéresse les gens.

Il est difficile de savoir en amont si une chaîne va décoller ou pas.

Mais le fait que son propriétaire produise souvent des vidéos qui font passer un super moment à ceux qui les regardent et, dont le contenu correspond exactement à ce qu’ils recherchent, est un bon signe.

C’est donc ce qu’Antoine vous conseille de faire.

Pour avoir des vues sur YouTube, faites, comme il le préconise, des vidéos CLAC :

  • C pour Ciblées
  • L pour Longues,
  • A pour Attractives
  • C pour Captivantes

Une vidéo CLAC, c’est une vidéo qui correspond à une intention de recherche pour améliorer son référencement YouTube.

Pour découvrir l’intention de recherche, vous devez identifier les mots-clés recherchés afin de créer des contenus autour de ces mots-clés.

L’une des façons les plus simples de les identifier c’est de taper les premiers mots d’une question dans la barre de recherche YouTube et d’observer les suggestions proposées. Comme ici :exemple d'une recherche de mots-clés sur YouTube

Une vidéo CLAC, c’est aussi une vidéo sur laquelle les gens vont passer du temps (la durée de visionnage ou temps de rétention est une donnée importante qui peut également améliorer votre SEO).

C’est aussi une vidéo qui attire les gens grâce à son titre et sa miniature.

(La vidéo ci-dessous vous apprendra comment créer des miniatures YouTube attirantes en seulement 3 minutes.)

Enfin, une vidéo CLAC, c’est une vidéo qui donne envie d’être regardée jusqu’au bout.

Voici en complément les différents formats de vidéos qui fonctionnent bien sur YouTube :

  • Les tutoriels (souvent des vidéos « comment faire ceci »).
  • Les documentaires
  • Les vlogs
  • Les vidéos d’analyse
  • Les vidéos émotionnelles (motivation / coup de gueule / drama / échec) comme celle-ci :

Alternez ces types de vidéo en soignant le décor, le son et la lumière.

Mettez du suspense dans vos vidéos pour donner aux gens l’envie de rester dessus le plus longtemps possible.

Rendez-les dynamiques pour ne pas les ennuyer.

Et enfin, inspirez-vous des meilleurs, comme Casey Neistat évoqué plus haut.

De cette façon, vos vidéos seront agréables et attirantes, et votre chaîne aura toutes les chances de décoller.

Étape 8 : utiliser quelques hacks de trafic pour l’amorçage

Il vous faut une audience pour gagner de l’argent avec YouTube.

Des gens qui vous suivent et à qui vous allez vendre des produits.

Déjà, sachez que les hacks de trafic fonctionnent peu.

L’essentiel de votre trafic viendra de la qualité des vidéos que vous produirez.

Car YouTube, comme Google, ne souhaite qu’une chose : des contenus de qualité à mettre en face des yeux des internautes.

Si vous faites de la qualité, les algorithmes mettront davantage en avant vos vidéos.

Toutefois, certains hacks de trafic sont utiles pour aider à gagner ses premiers abonnés.

Le premier, c’est de publier fréquemment en faisant du contenu quotidien.

Pourquoi ?

Parce qu’en pratiquant tous les jours quelque chose, vous allez développer une expertise.

Si vous avez du mal à vous exprimer à l’oral, faites une petite vidéo tous les jours

Non seulement vous allez finir par vous exprimer mieux, mais vous commencerez aussi à construire une relation avec les premières personnes qui vont vous suivre, et vous allez comprendre ce qui leur plait, et ce qui leur plait moins dans ce que vous faites.

(Conseil : alternez au début ces petites vidéos quotidiennes avec des vidéos CLAC plus longues dont nous avons parlé juste avant.)

Un autre moyen de se faire connaître sur internet, c’est d’utiliser des stratégies d’amorçage.

Ce sont des stratégies qui vont vous permettre de développer une audience en partant de zéro.

Tout d’abord, fréquentez des communautés où les gens susceptibles de devenir vos clients sont déjà présents.

Des forums sur votre thématique par exemple.

Échangez avec eux et parlez petit à petit de votre travail.

Attention :

Ne spammez pas ces communautés. Intégrez-les, présentez-vous, posez des questions, apportez de la valeur, et ensuite incitez subtilement les gens à rejoindre votre chaîne.

Participez également à des événements hors-ligne comme de conférences. Rencontrez des gens, échangez avec eux et parlez-leur de votre projet. Bref, construisez-vous un réseau.

Faites aussi du mass following. Suivez sur les réseaux sociaux les abonnés des gens connus de votre thématique, une fraction d’entre eux vous suivront en retour. Postez du contenu lié à cette thématique sur vos réseaux et insérez des liens vers votre chaîne pour les inciter à aller regarder vos vidéos.

Les collaborations entre youtubeurs sont aussi un bon moyen de se faire connaître. Ça peut être des interviews croisées ou des vidéos complémentaires publiées sur votre chaîne et celle de votre partenaire.

Interviewer des gens connus dans votre thématique est également une bonne chose pour démarrer. Les plus gros ne seront pas forcément disponibles, mais ceux qui ont une audience moyenne pourraient accepter votre demande d’interview.

Enfin, ayez recours à des méthodes de parasitage, c’est-à-dire utilisez quelque chose de plus grand que vous pour vous faire connaître.

C’est possible en publiant sur votre chaîne une vidéo de réponse à une polémique, ou qui surfe sur une tendance de votre thématique, ou qui répond à une vidéo de quelqu’un de connu. Faites une vidéo « Pourquoi untel se trompe sur tel sujet ? » par exemple.

C’est possible aussi de faire du parasitage en faisant des témoignages clients pour les produits et services de quelqu’un de connu ou d’une grande marque. Envoyez-leur votre témoignage et il ou elle le publiera sûrement, et ainsi vous gagnerez en visibilité.

Étape 9 : capturer des emails

L’erreur que font beaucoup de youtubeurs c’est de penser que leur objectif principal devrait être d’avoir le plus d’abonnés possible.

C’est une bonne chose d’en avoir beaucoup, mais le problème c’est que vos abonnés ne vous appartiennent pas.

Du jour au lendemain, YouTube peut les faire disparaître sans raison.

C’est pourquoi votre objectif principal doit être avant tout de capturer le plus d’emails possible.

C’est ce qui va vous permettre de recontacter les gens pour leur vendre un produit ou pour leur signaler la sortie d’une nouvelle vidéo.

Et, à la différence des abonnés, cette liste email vous appartiendra.

Pour créer une liste email, commencez par choisir un logiciel d’autorépondeur.

Antoine utilise par exemple Mailchimp.

Pour inciter les gens à s’inscrire à votre liste, vous pouvez proposer un cadeau comme un PDF qui donne des solutions sur une question souvent posée dans votre thématique.

Mais, vous pouvez aussi simplement leur demander de s’inscrire pour recevoir vos meilleurs conseils par email (comme Antoine le fait sur la page d’accueil de son blog AntoineBM.com).

RGPD oblige, vous devez obtenir le consentement explicite des gens pour pouvoir leur envoyer des emails commerciaux, donc faites-en sorte que ce soit clairement explicité là où ils devront rentrer leur email.

À savoir également, c’est que vous pouvez créer des pages de capture d’emails avec des outils comme Leadpages, mais vous pouvez le faire aussi grâce aux formulaires de capture proposés directement par votre autorépondeur.

Pour capturer des emails efficacement, mettez un lien vers votre formulaire de capture dans la description de votre vidéo YouTube. Et à la fin de celle-ci, incitez les gens à s’y inscrire.exemple d'un formulaire de capture d'emails dans la description d'une vidéo YouTubeUne fois les emails capturés, nourrissez la relation avec votre audience en lui apportant de la valeur régulièrement.

Antoine envoie un email quotidien à ceux qui le suivent, et c’est ce qu’il vous recommande de faire.

Étape 10 : créer son premier produit et le vendre

Le moyen le plus rapide de devenir youtubeur, et de gagner de l’argent avec YouTube, c’est de vendre directement vos propres produits à votre audience.

Sinon, vous devrez attendre d’avoir beaucoup d’abonnés avant d’envisager la monétisation de votre chaîne. Et dans ce cas vous risquez d’attendre longtemps avant que des annonceurs finissent par s’intéresser à vous pour conclure des partenariats.

Ce qu’Antoine vous recommande donc de faire, c’est de vendre des formations en ligne, car ça peut être facile à faire, et c’est ce qui peut vous permettre de gagner beaucoup d’argent sans avoir besoin d’une énorme audience.

Dans ce cas, vos vidéos YouTube (votre contenu gratuit) servent à faire comprendre des choses aux gens et à les faire venir vers vous.

Et vos formations (votre contenu payant) auront pour objectif de faire en sorte que votre audience ait des résultats.

Une formation en ligne peut être créée en 2-3 jours, même moins. Et ainsi, vous pouvez en faire souvent ce qui va vous permettre de multiplier les offres et donc de faire plus de vents.

Les étapes pour créer une formation en ligne sont les suivantes :

  1. Identifier les problèmes de votre audience
  2. Trouver une idée de formation qui résout ce problème
  3. Préparer le plan de la formation
  4. L’enregistrer
  5. La mettre en ligne
  6. Créer une page de vente pour la vendre
  7. Suivre les ventes

Pour en savoir plus, j’ai détaillé toutes ces étapes dans cet article complet : comment créer une formation en ligne en 1 jour ?

Étape 11 : choisir un statut juridique

Quand vous commencerez à avoir de vrais revenus réguliers grâce à YouTube, après avoir fait vos premières ventes, il faudra déclarer vos revenus.

Pour le faire, vous devrez créer votre boîte.

Il est possible de prendre plusieurs statuts juridiques.

Mais le mieux pour débuter c’est de prendre le statut de microentreprise, ce que vous pouvez faire en quelques clics à partir de ce site : www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil.html

Et plus tard, quand vous dépasserez les montants autorisés, vous pourrez, après consultation d’une comptable ou d’un avocat fiscaliste, prendre un autre statut plus approprié comme la SASU.

Voilà, il vous suffit de suivre ces 11 étapes pour devenir youtubeur et gagner de l’argent grâce à votre chaîne YouTube.

J’en profite pour vous adresser tous mes vœux de réussite.

Anthony pour Antoine BM.

 

Articles similaires :

Les autres articles de la catégorie ‘Réussir sur YouTube’

Partagez cet article :
Cliquez ici pour recevoir le Kit de Démarrage

Par Anthony Courtois

Rédacteur officiel du blog d'Antoine BM, Anthony aime l’écriture et le webmarketing.

Il se forme sans cesse à la rédaction web, au SEO, au copywriting, blogging, storytelling, etc.

Il croit au pouvoir des mots et pense qu’il y a toujours quelque part des lecteurs assoiffés de bons et longs contenus.

Vous pouvez le contacter à : anthony@motsdeconversion.com

Et vous pouvez télécharger son guide gratuit pour apprendre à rédiger de meilleurs articles de blog en copiant-collant ce lien dans la barre d'adresse de votre navigateur : https://cutt.ly/WhU44dq

2 réponses sur « Comment devenir youtubeur ? 11 étapes pour gagner de l’argent avec YouTube (2021) »

Excellent article (qui inclus des bouts de formations payantes!) – merci à vous 2!

J’aurai rajouté dans le point numéro 9 de faire en sorte que le lien vers la newsletter apparaisse AVANT que YouTube ne tronque la description et force à faire défiler le reste de la description

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *