dans email

Des amis partout dans le monde

Une chose à laquelle peu de gens pensent quand ils se lancent à leur compte…

C’est la vie sociale.

C’est vrai.

Quand on quitte un job de salarié ou un milieu étudiant pour créer sa boite…

On quitte tout un package, qui inclut une vie sociale préfabriquée, servie sur un plateau.

Cette vie sociale, elle était facile à avoir…

Parce qu’à force de retrouver les mêmes personnes à la machine à café et au bureau d’à côté…

On créait inévitablement des liens d’amitié.

Le problème avec ces amitiés, c’est qu’elles n’ont pas vraiment été choisies.

Ce sont des amitiés par défaut.

Bien sûr, il arrive que l’on tombe par chance sur des gens avec qui on va rester amis pendant des années.

Mais bien souvent, l’amitié se brise à l’instant ou tu quittes ce milieu.

Quand tu es indépendant, tu es responsable de ta vie sociale.

Il n’y a pas de machine à café devant laquelle les mêmes personnes se retrouvent chaque jour.

Il n’y a pas de fardeau collectif qui crée des liens de proximité entre les gens.

Si tu ne fais rien, tu vas vite te retrouver seul.

Mais l’avantage, c’est que les amis que tu vas te faire…

Ce ne sont pas des amis par défaut.

Ce sont des amis choisis.

Souvent, des gens croisés au hasard d’un événement et avec qui tu auras rigolé…

Des gens avec qui tu partages un intérêt, une passion, ou un mode de vie…

Des gens qui comprennent tes problèmes et qui peuvent parfois t’aider à les résoudre.

Quand tu es créateur de contenu, c’est encore mieux.

Parce que ton audience constitue un vivier de personnes comme toi.

Pour avoir rencontré pas mal d’abonnés, je suis toujours bluffé par la similitude de nos trais de caractères, de nos passions et de nos ambitions.

Très souvent, ces rencontres se transforment en amitié durable.

Si tu voyages, il y a des chances pour que tu aies des abonnés dispersés un peu partout dans le monde.

J’ai rencontré des gens à Bangkok, à New York, à Sofia et au fin fond de l’Ardèche.

Au bout de quelques années, tu te retrouves avec une carte du monde remplie de contacts.

De personnes avec qui tu es sûr de passer un bon moment.

Depuis quelques semaines, je voyage en Espagne avec mon van.

Alors que je pensais faire un road trip en solitaire, j’ai finalement vu plus de monde que si j’étais resté chez moi.

Hier soir, j’ai pris un verre à 17h avec le YouTubeur Léo Duff… et on a discuté jusqu’à minuit.

L’autre chose que je n’avais pas calculée…

C’est que les amis peuvent t’aider quand ça va mal.

Pendant l’affaire Lama Fâché où j’ai été victime de fausses rumeurs…

J’ai reçu des dizaines de messages de soutien de la part de personnes que j’avais rencontrées sur la route.

Stan, un ami qui a une grosse chaîne YouTube de marketing, a même publié une vidéo qui me défend face à ces accusations.

Si je n’avais pas l’audience que j’ai, j’aurais probablement été bien seul.

Finalement, alors que je pensais m’isoler en devenant indépendant…

Je n’ai jamais rencontré autant de gens intéressants…

Et je ne me suis jamais senti aussi entouré.

Bien sûr, un réseau ne se crée pas en une journée.

Et tout dépend de ton caractère et de la facilité que tu as à rencontrer des gens.

Mais ce que j’ai découvert, c’est que ce business apporte plus d’amis qu’il n’en fait perdre…

Et que des amis choisis, c’est souvent mieux que des amis par défaut.

À demain,

Antoine

PS : La formation LA BOITE À OUTILS DU CRÉATEUR DE CONTENU s’arrache depuis 2 jours. Si tu n’as pas encore pris ton exemplaire, pense à le faire que ça soit retiré, lundi à 23h00 : school.antoinebm.com/la-boite-a-outils-du-createur-de-contenu