Catégories
Non classé

Mon produit ne se vend pas. Que faire ?

Temps de lecture : 4 minutes

Comment vendre un produit qui ne se vend pas ?

Toutes les personnes qui essaient de vendre ont vécu ça : un produit qui ne se vend pas…

Par exemple :

On travaille plusieurs jours sur une formation, on se casse la tête pour faire quelque chose de bon…

Et au moment tant attendu du lancement…

Ça ne vend pas.

On a beau faire une longue page de vente, en parler partout…

Les résultats sont décevants. Le produit “ne prend pas”.

Le pire…

C’est qu’on ne sait pas toujours pourquoi.

Voici mes conseils pour y remédier.

Pourquoi un produit ne se vend pas ?

Notre audience ne nous le dit pas.

Tout ce qu’on sait… c’est qu’elle n’achète pas.

Si ça vous est arrivé…

Vous vous êtes probablement senti découragé.

Vous avez ressenti cette désagréable impression d’être à côté de la plaque.

Vous ne savez pas pourquoi, ni combien de temps ça va durer.

Mais votre lancement avance et c’est toujours aussi calme.

Vous finissez par vous y résoudre : c’est un échec.

Mais en êtes-vous sûr ?

Peut-être avez vous seulement résolu une partie du problème.

Et si vous aviez manqué un petit détail, facilement corrigible, qui pourrait sauver votre produit ?

C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Comment vendre un produit qui ne se vend pas ? 6 conseils

Si votre nouveau produit ne se vend pas…

Voici ce qu’il faut essayer :

1 – Changer le nom du produit qui ne se vend pas

Un bon titre, c’est 50% des ventes.

Parfois, vous ne vendez pas assez parce que le nom de votre produit n’est pas assez désirable.

Par exemple, ma dernière formation ne s’est pas très bien vendue le premier jour de son lancement.

Le deuxième jour, j’ai simplement changé son nom.

Son ancien nom : CONVAINCRE AVEC LES MOTS : Comment créer du contenu qui touche, motive et inspire

Son nouveau nom : CONVAINCRE AVEC LES MOTS : 44 techniques pour créer du contenu qui touche, motive et inspire

Et les ventes ont soudainement décollé.

Si votre produit ne se vend pas… essayez un nom plus persuasif !

2 – Changer la promesse principale

Votre promesse est peut-être trop large. Ou trop ciblée.

Peut-être que votre audience l’a déjà entendue trop de fois.

Ou peut-être juste qu’elle passe à côté du problème.

Essayez autre chose.

Par exemple, lorsque j’ai lancé ma formation sur les interviews cet été…

Ma promesse principale était de pouvoir voyager.

Voyant que ça ne fonctionnait pas, je l’ai remplacée par une autre promesse : se faire connaitre et se faire de nouveaux amis dans sa thématique.

Nettement plus efficace. (À croire que le voyage n’intéresse que moi.)

N’hésitez pas à mettre de côté votre promesse principale pour la remplacer par une autre.

Jusqu’à ce que vous voyez vos ventes décoller.

3 – Traiter les objections et ajouter une garantie

Si vos prospects n’achètent pas, ça ne veut pas forcément dire que le produit ne les intéresse pas.

Peut-être juste qu’ils ont peur de faire une erreur.

Qu’ils se demandent si c’est vraiment pour eux.

Qu’ils trouvent ça trop cher. Ou qu’ils ne pensent pas avoir le temps pour le suivre ou l’appliquer.

Contactez quelques prospects, et demandez-leur pour quelle raison ils n’ont pas acheté.

Puis prenez le temps de répondre aux objections.

Une par une.

Si vous sentez que les gens ont peur de faire une erreur en achetant votre produit…

Ajoutez une garantie de remboursement, et faites-en la promotion.

L’objectif : casser chaque obstacle entre leur CB et votre compte Stripe.

4 – Refaire la page de vente

Une des raisons les plus probables pour lesquelles votre produit ne se vend pas le premier jour…

C’est que vous ayez raté la page de vente.

C’est normal : vous étiez peut-être tendu et stressé, et ça s’est ressenti.

Le lendemain, attendez le soir.

Après le dîner, enfermez-vous dans une chambre ou un bureau.

Détendez-vous.

Si ça peut vous aider, buvez un demi-verre de vin ou une petite bière.

Refaites votre argumentaire de vente, instinctivement, sans suivre de plan et sans vous mettre la pression.

Mettez-y de l’intensité. Énervez-vous. Enthousiasmez-vous. Soyez naturel.

C’est bête…

Mais parfois, c’est juste ce qu’il manque pour relancer les ventes.

Un argumentaire écrit avec les tripes.

Conseil suivant :

5 – Changez d’offre

Si vous avez essayé tout ça et que votre produit ne se vend toujours pas…

Lâchez l’affaire.

Je suis sérieux : arrêtez de vous fatiguer et de fatiguer votre liste en essayant de lui vendre un produit qui ne l’intéresse pas.

Oubliez ce produit, et passez à autre chose.

Embrayez sur une offre. Par exemple, une promo sur un produit qui se vend bien.

Ça va non seulement vous permettre de rattraper une semaine qui avait mal commencé…

Mais surtout, vous allez faire des ventes et vous sentir mieux :

Ce n’était pas vous le problème. Juste le produit.

6 – Le contenu quotidien

Nous avons vu 5 premiers conseils pour répondre à la question : Comment vendre un produit qui ne se vend pas ?

Mais notez que vous ne pourrez jamais appliquer ces techniques si vous ne faites pas du contenu quotidien.

Si vous écrivez toute votre séquence à l’avance et que vous êtes à côté de la plaque dès le début, il sera trop tard pour corriger le tir.

Alors faites des lancements en temps réel.

Observez votre audience derrière votre vitre sans teint, et agissez en conséquence.

Si vous voyez qu’un argument prend, jouez la carte à fond.

Si la promesse originale ne fait pas mouche, mettez-là au rebut.

Pilotez à vue.

Et vous allez progresser vite. Très vite.

Ajoutez à ça la magie des petits produits…

Et vous allez, d’ici quelques années, devenir un prodige de la vente.

Antoine.

Articles similaires : 

Comment booster ses ventes sur internet ? 9 conseils

Comment créer une formation en ligne en une journée (Guide complet)

Les autres articles de la catégorie « Apprendre à vendre »

Partagez cet article :
Cliquez ici pour recevoir le Kit de Démarrage

Par Antoine BM

Depuis 2015, je gagne ma vie en aidant les gens à prendre leur liberté.

Je suis l’auteur d’une chaîne YouTube à 135 000 abonnés sur le business et la vente, et j’ai vendu pour plus d’1,3 millions d’euros de formations en ligne.

Aujourd’hui, je partage mes idées dans ma newsletter quotidienne.

Je suis un introverti, passionné par les idées contrariennes, la psychologie humaine et la vente.

Je voyage la moitié de l’année, et je vis le reste du temps à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *