dans email

Comment rendre possible l’impossible

2ème jour de jeûne.


Ça rigole plus.

Après avoir rêvé de dattes fraiches et de parmesan toute la nuit, je me réveille groggy, de mauvaise humeur, et terriblement fatigué.

Tellement fatigué que, juste après avoir promené ma chienne (qui elle ne jeûne pas, chanceuse), je me suis écroulé dans mon lit pour 2 heures supplémentaires.

Je m’attendais à ce que le 2ème jour doit difficile.

Les premiers symptômes du nettoyage apparaissent : bouche sèche, mauvaise haleine, tête qui tourne et nausée.

Mais surtout, l’engagement est difficile.

Je n’ai jamais eu aussi faim de ma vie. 

Tu connais le sentiment désagréable d’avoir le ventre vide après avoir sauté un repas. Alors imagine quand tu en as sauté 5…

Ton engagement doit être fort. C’est un incroyable test de volonté.

Et l’échec est à seulement un croc dans une pomme de distance.


Alors comment résister ?

Il y a 2 choses qui m’aident beaucoup :

La première, c’est que je ne suis pas tout seul. Je fais ça avec un ami, et ni lui ni moi n’avons envie de perdre la face. 

La deuxième, c’est que je suis loin de tout : dans une maison au frigo vide, à plus de 2km du magasin le plus proche.

En 2 mots : l’environnement, et l’absence de tentation.


Peut-être que tu veux monter un business. Écrire un livre. Arrêter de fumer. Faire un régime.

Toutes ces choses demandent une volonté colossale.

Cette volonté, c’est comme un bébé. Elle a besoin d’un environnement sain.

On met un bébé dans une chambre calme, sans objet dangereux ou substance toxique, et on lui donne une dose phénoménale d’attention.

Ton projet, c’est ton bébé.

Et toi, tu es le papa ou la maman.

Ton rôle, c’est de créer un environnement sain.

Si tu veux créer un business, entoure-toi de personnes ambitieuses. Tu n’as même pas besoin de leur présence physique. Écoute leurs conférences et lis leurs livres : c’est déjà énorme.

Si tu veux faire un régime, supprime les tentations. Ton frigo ne doit contenir que des choses qui vont dans le sens de ton objectif.

Parfois, c’est difficile. Ton frère te rabaisse systématiquement, ta copine remplit le frigo de confiture…

Dans ce cas, le mieux, c’est de s’exiler. Au moins au début. Le temps de former une habitude.

Tu peux louer un Airbnb à la campagne, ou prendre un billet pour le Vietnam.

Engage-toi avec d’autres personnes. Regarde des vidéos de gens qui ont réussi. Coupe ton téléphone et fais-le.

Ça peut être extrêmement difficile.

Mais il n’y a que ça qui paye.


À demain (si je suis toujours vivant),

Antoine


PS : Les smartphones et les réseaux sociaux font partie des addictions modernes. Comme pour les autres, il faut se traiter comme un bébé. N’aie pas honte de supprimer des apps de ton téléphone ou de t’organiser des moments “offline” dans ta journée. Ça marche.