Catégories
email

Comment paraître honnête

Voici le problème :

Les créateurs de contenu qui veulent vivre de leur passion auront besoin, un jour où l’autre, de faire une opération commerciale.

Pour certain, ce sera un partenariat sponsorisé.

D’autres vendront leurs propres produits.

Dans tous les cas, ce n’est pas facile.

Pour beaucoup, le plus difficile n’est pas de trouver un produit à vendre…

C’est de l’annoncer à leur audience.

On craint qu’elle se retourne nous.

Que notre statut passe de « ami qui nous veut du bien » à « commercial qui veut nous refourguer ses produits ».

On a peur qu’elle ne comprenne pas. Qu’elle ne nous soutienne pas.

Autrement dit, on a peur de la perdre.

La solution, ce n’est pas de travailler gratuitement.

Ce n’est pas de devenir l’esclave de l’opinion de son audience et de s’empêcher de vivre parce qu’on a peur de les décevoir.

La solution, ce n’est pas non plus de ne pas respecter son audience. De la tromper, de la traiter comme une masse d’acheteurs sans âmes et d’essayer d’en tirer un maximum de profits.

La solution, c’est de dire la vérité.

Oui, tu fais ton métier par passion. Mais tu as le droit d’en vivre et d’être ambitieux.

Personne n’exigera d’un pâtissier, même le plus passionné de tous, de travailler gratuitement.

Pourquoi on se le permettrait avec les créateurs de contenus ?

Que faut-il dire à ton audience pour qu’elle accepte que tu vendes ?

Pour qu’elle comprenne ta démarche et qu’elle te considère comme honnête ?

Il y a 3 choses.

La première chose, c’est d’expliquer ses intentions.

Le problème, c’est rarement de vendre un produit.

C’est de surprendre son audience, en lui donnant l’impression d’être trompée.

Quand on explique aux gens depuis des mois qu’on ne fait pas partie de ces capitalistes avides… que nous, on est de leur côté, qu’on fait ça gratuitement et passionnément (parce que bon c’est papa qui paye le loyer)…

… et qu’un beau jour, on sort un joli produit à 600€ (parce que papa ne veut plus payer)…

Effectivement, ça la fout mal.

Mais si on explique ses intentions dès le début…

Qu’on dit à son audience qu’on veut vivre de notre activité…

Qu’on lui parle de nos rêves, du grand défi que l’on se lance…

On ne surprend plus son audience…

Elle peut s’identifier à nous (après tout, qui n’a pas de rêve ?)…

Et on ne passe pas pour quelqu’un de malhonnête.

La deuxième chose, c’est d’assumer ses faiblesses.

Pourquoi Louis de Funès est touchant dans La Folie des Grandeurs, alors qu’il représente tout ce que les français détestent (l’amour de l’argent, l’égoïsme et le mépris des petites gens) ?

Parce qu’il est humain. Il galère pour arriver à ses fins, et il nous fait rire.

Assumer ses faiblesses, ses erreurs et ses bêtises…

C’est un bon moyen de rappeler que oui, tu as une entreprise…

Mais que ton entreprise ne s’appelle pas Amazon. Qu’il y a un être humain derrière, avec des rêves et des problèmes. Comme tout le monde.

La troisième chose, c’est d’avoir des principes d’intégrité.

Les principes d’intégrité, c’est ce qui te différencie de l’avide sans scrupules prêt à tout pour arriver à ses fins (y compris à harceler des petites vieilles au téléphone pour leur faire cracher la CB).

Montre que tu as des limites.

Par exemple :

  • Dire pour qui tes produits NE SONT PAS…
  • Ne pas réouvrir une promo terminée en disant « Waou, j’ai reçu des MILLIERS de mails de gens qui ont raté la promo et qui m’ont SUPPLIÉ de la remettre en ligne, du coup EXCEPTIONNELLEMENT je la remets en ligne pour 24 heures »…
  • Rembourser un client mécontent qui demande un remboursement pour la première fois, MÊME SI tu n’es pas obligé de le faire…
  • Ne pas faire ce que tu ne « sens pas », même si ça rapporte…

Si tu appliques ces principes d’intégrité, les gens seront souvent surpris. Ils te dirons que c’est honnête de ta part et ils diront du bien de toi autour d’eux.

Si tu mets en place ces 3 règles, la plupart des gens te considèreront comme honnête.

Mais malgré ça, il y en aura toujours pour te critiquer.

Quand on est créateur de contenu, on ne se débarrasse jamais des haineux.

Ils font partie du job. Le problème ne vient pas de toi, mais d’eux-mêmes.

C’est difficile à imaginer pour quelqu’un comme toi et moi, mais ces gens-là ont avant tout une haine pathologique d’eux-même.

Le mieux est de les ignorer, et de travailler pour les vrais.

Ceux qui ne réclament pas à leur pâtissier de leur offrir l’éclair.

À demain,

Antoine

Par Antoine BM

Depuis 2015, je gagne ma vie en aidant les gens à prendre leur liberté.

Je suis l’auteur d’une chaîne YouTube à 135 000 abonnés sur le business et la vente, et j’ai vendu pour plus d’1,3 millions d’euros de formations en ligne.

Aujourd’hui, je partage mes idées dans ma newsletter quotidienne.

Je suis un introverti, passionné par les idées contrariennes, la psychologie humaine et la vente.

Je voyage la moitié de l’année, et je vis le reste du temps à Paris.