3 règles pour conquérir une audience

Récemment, j’ai lu un livre qui m’a foutu une grande claque.

Le genre de livre que tu dévores en quelques heures, en prenant des notes frénétiquement, avec le sentiment de démarrer une nouvelle vie.

J’avais déjà lu pas mal de livres de développement personnel…

Mais rares sont ceux qui ont aussi bien réussi à me parler.

Ce bouquin, il s’appelle No More Mr. Nice Guy.

En français : Trop gentil pour être heureux (amzn.to/30nY3Sw) .

Ça ne te concernera peut-être pas, mais dans mon cas, l’auteur a tapé dans le mille.

Ce livre m’a tellement ouvert les yeux que j’en ai commandé une dizaine pour les offrir à des amis.

J’ai aussi passé du temps à prendre des notes, à réfléchir, et même à chercher des groupes Facebook sur le sujet.

Pendant ma lecture, je m’arrêtais toutes les 5 minutes en me disant :

Woooah. C’est tellement ça. L’auteur a mis des mots sur ce que je ressens depuis des années.

Ou alors…

Comment j’ai pu faire cette erreur pendant aussi longtemps ? Si seulement j’avais lu ça plus tôt…

Bref. J’étais conquis.

Ce livre m’a fasciné pour trois raisons :

– Jamais quelqu’un n’avait réussi à décrire aussi précisément certains de mes problèmes…

– La plupart des conseils donnés sont à l’exact opposé de ce que l’on entend ailleurs.

– L’auteur ne s’embarrasse pas de tabous et de conventions sociales : il va droit au but.

Pour moi, ce n’est pas seulement la recette d’un excellent livre.

C’est aussi la recette d’une philosophie fascinante qui peut se déployer dans le monde entier et changer la vie des gens

D’ailleurs, c’est ce qui s’est produit pour ce livre.

Bien qu’il soit sorti il y a plus de 15 ans, il continue de faire parler de lui.

Il compte à ce jour plus de 1.000 commentaires sur Amazon US.

Et son contenu n’a pas pris une ride.

Si tu crées du contenu, il y a 3 choses à retenir.

1. Si tu veux fasciner les gens, pose un diagnostic sur leur douleur.

C’est le plus important. Les gens qui souffrent ont besoin de savoir pourquoi avant de résoudre leurs problèmes.

Expliquer de manière rationnelle leur douleur est pour eux un immense soulagement.

Cela montre qu’ils ne sont pas anormaux. Et surtout qu’il y a une solution.

Cherche les plus grandes douleurs de ton audience.

Rencontre-les, discute avec eux, gratte pour trouver ce qu’il y a sous la peinture.

Et trouve les mots pour leur expliquer mieux que personne.

2. Donne des conseils qu’ils n’ont jamais entendus ailleurs.

C’est difficile. Parce qu’on est tous conditionnés par ce que disent les autres.

Mais les banalités, on les a déjà entendues.

Alors inutile de les répéter.

Les meilleurs créateurs de contenu ont un grand secret.

Quelque chose qu’ils savent mais que la plupart des gens ignorent.

Ils bâtissent leur carrière dessus.

3. N’essaye pas de faire plaisir à ton audience. Aide-la.

La gentillesse ne vend pas.

Et elle ne résout pas les problèmes.

Ton audience n’a pas besoin d’une “bonne copine”. Elle a besoin de solutions.

Parfois, il faut être cash et dire une vérité qui fait mal.

Comme un coach qui exige le meilleur pour son élève…

Dire la vérité à son audience, c’est la respecter.

Bonne nouvelle.

Tu n’as pas besoin d’écrire un livre pour commencer à appliquer ces règles.

Tu peux les mettre en place dès maintenant, dans tes contenus.

Et un des contenus les plus efficaces pour convaincre, vendre, et faire passer son message…

C’est l’email.

J’ai créé un pack avec mes 3 formations les plus populaires sur l’email marketing.

À elles seules, elles comptabilisent déjà plus de 970 commandes…

Plus 42 unités qui ont été commandées depuis lundi.

Exceptionnellement, le pack te donne droit à 138,00 euros offerts, soit 33€ seulement par formation.

Clique pour commander le pack et ajouter immédiatement les 3 formations à ton espace élève : school.antoinebm.com/pack-email

C’est l’occasion de compléter ta collection si tu veux te lancer dans l’email, remplir ta liste, et augmenter tes ventes.

Tout sera retiré lundi soir à 23h00.

Voir si c’est toujours dispo : school.antoinebm.com/pack-email

À demain,

Antoine

On est tous des vendeurs

Surprise.

En me réveillant hier matin, je découvre que l’affaire Lama Fâché a connu un nouveau rebondissement.

Si tu n’as pas suivi et que tu débarques (j’aimerais être à ta place), c’est une histoire de dingue :

Une journaliste de France TV a posté il y a quelques jours sur sa chaîne YouTube une enquête pour découvrir la personne derrière Lama Fâché, une chaîne de tops très populaire en France, qui serait accusée de propager de fausses infos et théories du complot à des enfants.

Si tu ne l’avais pas vu, je t’invite à regarder : youtu.be/U4p7zJnk4iw

Après avoir expliqué que cette chaîne est le cancer de YouTube, la journaliste porte toutes ses suspicions sur un seul nom, Antoine Blanchemaison.

(Au cas où tu ne le saurais pas, c’est moi.)

Alerté par une vague d’accusations et d’insultes reçues de toute part, je regarde la vidéo, médusé, et décide de faire une vidéo réponse en expliquant que le reportage est bidon et ne s’appuie sur aucune preuve.

J’en profite pour montrer comment se propage une fausse rumeur, et pourquoi on peut tous tomber dans le piège.

La vidéo a dépassé les 100.000 vues : youtu.be/UwSB778bDb4

Pendant ce temps, la journaliste qui profite de son premier buzz (+ de 700.000 vues à l’heure où j’écris) ne s’excuse pas, lance une page Tipeee, et a même le culot de m’appeler pour me demander de l’aider à “traquer” le lama et prouver mon innocence. Évidemment, je refuse.

Alors que je considère cette histoire comme terminée… nouveau rebondissement.

Stan Leloup, un ami et collègue infopreneur, qui cartonne avec sa chaîne Marketing Mania, publie une nouvelle vidéo.

Je jubile en voyant son titre : La “justicière” de YouTube accuse un innocent : Les 3 techniques de manipulation de Aude WTFake.

Stan explique comment un reportage journalistique peut propager des informations fausses et être, malgré ça, extrêmement convaincant.

Sa vidéo est à voir ici, et elle est géniale : youtu.be/O82bFS7OVCg

Alors…

Je ne t’envoie pas ce mail pour me plaindre de mes problèmes.

J’ai déjà reçu des centaines de messages de soutien et je tiens à rassurer tout le monde : je vais TRÈS bien.

Ce que je veux te montrer, c’est qu’on est tous des vendeurs.

Le marchand de fruits qui te vante l’origine de ses fraises est un vendeur.

Le professeur qui tente de te montrer que les maths c’est amusant est un vendeur.

La journaliste qui essaye de te vendre son histoire est une vendeuse.

Il n’y a pas d’un côté les gentils qui ne vendent pas, et de l’autre les méchants qui vendent.

Cette vision des choses est dangereuse parce qu’elle permet aux vendeurs malhonnêtes de vendre à notre insu.

Si on pense qu’un journaliste n’est pas un vendeur mais une personne qui cherche simplement la vérité…

On est prêt à croire tout ce qui sort de sa bouche.

Surtout s’il sait vendre.

Personnellement, je me suis toujours méfié des vendeurs déguisés.

Beaucoup de journalistes et de politiciens font partie de cette catégorie.

Les associations à but non lucratif, les entreprises sociales et solidaires aussi.

En fait, dès que quelqu’un n’assume pas son intérêt personnel dans ce qu’il entreprend…

Il y a anguille sous roche.

Parce que oui : une journaliste a plus intérêt à se faire connaitre, à faire parler d’elle, à faire des vues, qu’à dire une vérité dont tout le monde se fout.

Personnellement, je préfère 100 fois passer du temps avec un type qui veut faire un maximum de blé dans le seul but de s’offrir une Ferrari et qui assume.

Parce que ces gens-là, ils ne sont peut-être pas en train de sauver le monde… mais ils sont beaucoup plus sains que certains justiciers.

Alors peu importe ce que tu fais, assume que tu vends.

Assume ton intérêt personnel dans l’histoire.

La plupart des gens n’ont rien contre les vendeurs…

Mais personne n’accepte de se faire tromper.

À demain,

Antoine

PS : Si tu avais raté l’email d’hier, le voici : eepurl.com/gq5s49

Je te donne les résultats de plusieurs années de test pour savoir quelle plateforme vend le plus.

Tu risques d’être surpris…

YouTube, podcast, email… ce qui vend le plus

Ne nous trompons pas.

La plupart des créateurs de contenu choisissent leur plateforme en fonction de l’audience.

S’ils veulent faire des vues, ils iront sur YouTube.

S’ils veulent un format plus intime, ils choisiront le podcast.

Mais rares sont ceux qui choisissent leur format en fonction de ce qui vend le plus…

Tu l’as compris : on n’est pas là pour flatter notre ego avec des pouces bleus et des cœurs dans les commentaires.

On est là pour monter une activité.

Et pour monter une activité, on a besoin de vendre.

Alors il est légitime de se poser la question : sur quelles plateformes est ce que je vends le plus ?

Bien sûr, ça dépend de ta thématique, de ton produit et de l’audience que tu vises.

Ça dépend aussi de ton aisance dans chacun de ces formats.

Le seul moyen de vraiment le savoir, c’est de tester les différents formats sur des dizaines d’offres, et de mesurer les ventes.

Oui, ça prend du temps.

Mais j’ai un raccourci.

En 7 ans de création de contenu, j’ai testé à peu près tous les formats.

J’ai commencé par tenir un blog pendant 3 ans, puis je me suis lancé sur YouTube.

Après plus de 700 vidéos mises en ligne, je suis passé au podcast audio.

Puis aux emails quotidiens.

Ces médias ont une particularité : ils peuvent accueillir un format long.

Le format long, c’est nécessaire si tu vends des formations et que tu as besoin de temps pour convaincre.

Tu vendras difficilement ce genre de produits sur des formats courts comme un post Instagram, une story ou un statut Facebook.

C’est clair ?

J’ai donc testé la vente directe de formation en ligne sur ces 3 plateformes, et voici ce que j’ai découvert :

– YouTube fait de l’audience. Une vidéo de vente peut même se référencer et attirer du trafic pendant des années. Mais ce n’est pas ce qui vend le mieux.

– Le podcast audio fait moins d’audience, mais les gens passent plus de temps dessus. Tu as plus de temps pour argumenter et tu vends plus.

– L’email ne touche que les inscrits, mais au moment où leur attention est au maximum. L’argumentaire est plus court mais vend extrêmement bien.

Pour résumer :

– YouTube fait de l’audience mais vend mal.

– L’audio fait moyennement d’audience et vend correctement.

– L’email ne fait pas d’audience mais vend très bien.

Je le répète : ces indications ne concernent que la vente de formation, et ne s’appliquent qu’à moi.

La seule façon de savoir ce qui marche dans ton cas, c’est de faire tes propres tests.

Le premier test que tu peux faire…

C’est de passer dès maintenant à l’email.

Rien ne t’empêche d’utiliser YouTube ou un blog pour attirer du trafic…

Mais la vente se fera par email.

Alors comment faire ?

Comment remplir sa liste email ? Comment construire un système rentable ? Comment rédiger des emails qui vendent ?

J’ai répondu précisément à ces questions dans plusieurs formations sur l’email marketing.

Exceptionnellement, pour t’aider à te lancer dans l’email…

J’ai sélectionné mes 3 formations les plus populaires sur le sujet…

Et j’en ai fait un pack avec une réduction de 138,00 euros, seulement pour quelques jours.

Ça s’appelle l’EMAIL PREMIUM PACK.

Et c’est dispo ici : school.antoinebm.com/pack-email

Ces formations, qui totalisent à elles seules plus de 970 commandes, vont t’apprendre à monter une activité rentable autour de tes emails.
– Comment remplir sa liste email en partant de zéro, et obtenir 1000 inscrits qualifiés en seulement 30 jours…
– Le système à recopier pour gagner sa vie en envoyant 1 email par jour : j’ai testé tous les formats et celui là est de loin le plus rentable…
– Apprendre à rédiger des emails qui vendent gros en moins d’une heure. Les secrets derrière mes emails les plus rentables…
Les 3 formations, qui coûtent en temps normal 79,00€ chacune, reviennent à seulement 33€ l’unité en prenant le pack.
Le pack sera retiré de la vente lundi à 23h00.

Accéder maintenant : school.antoinebm.com/pack-email

À demain,

Antoine

PS : n’hésite pas à me répondre pour me dire quels-sont les formats qui marchent le mieux pour toi. Ça m’intéresse 🙂

Youtubeur, pauvre et célèbre…

Il n’y a pas si longtemps…

…célébrité rimait avec richesse.

La fortune que Michael Jackson aurait gagné pendant sa carrière, ajustée à l’inflation, est estimée à 4,2 milliards de dollars.

Non. Les stars n’avaient pas de problème pour payer le loyer.

Et puis, internet.

Internet a rendu la célébrité accessible à n’importe qui.

Les enfants qui voulaient être chanteurs et footballeurs ont été remplacés par des enfants qui n’ont qu’un rêve : devenir Youtubeurs.

Les paillettes. Les soirées. Le petit badge « validé » qui montre que tu pèses.

La popularité. Les likes. Les invitations en voyage et les nuits à l’hôtel.

C’est ça être Youtubeur.

Mais il manque un truc. L’argent.

Alors que les rappeurs sortent encore les chaînes en or et le champagne pour montrer leur succès…

Les youtubeurs se targuent d’être pauvres.

Ils font des millions de vues mais quémandent 1€ sur Tipeee pour dégager un smic.

Ils ont plus d’audience que Pujadas à 20h mais mangent des pâtes et font leur courses chez LIDL.

Ils ne travaillent pas pour l’argent. Ils travaillent pour l’égo, pour les likes, pour la reconnaissance et les selfies dans la rue avec les gamins de 13 ans.

Leur incompétence en matière d’argent profite à ceux qui savent faire du business : les marques.

C’est le bon filon : au lieu de payer 300.000€ pour une campagne télé, on va proposer 30 fois moins à un Youtubeur qui fait la même audience et qui va dire tout le bien qu’il pense de la marque qui lui permet de rembourser son prêt étudiant.

La bonne affaire.

Au lieu de vivre de leur passion, les youtubeurs deviennent peu à peu des hommes et des femmes sandwich tiraillés entre le besoin de plaire au marques et celui de plaire à leur audience.

Plaire à tout prix. Être aimé. Ou tout s’arrête, et c’est retour chez maman.

Youtubeur, c’est le seul métier qui combine les inconvénients d’être pauvre ET ceux d’être célèbre…

Bref.

Il y a une autre voie.

Arrêter de bosser pour les likes et les selfies.

Ne pas chercher à être YouTubeur et à « monétiser » sa chaîne.

Mais apprendre à créer un vrai business.

Un business dans lequel tes clients, ce sont les gens à qui tu parles.

Où ta valeur, ce n’est pas de voler l’attention des gens pour la revendre à Coca Cola.

Mais de créer des produits ou services qui vont faciliter la vie de ton audience.

Ces produits ou services, ça peut être des formations, du coaching, des conférences, un livre, des prestations, du conseil, du logiciel, un objet…

Des produits qui vont aider ton audience…

Puisqu’ils ont été créés pour elle.

À ce moment là, on arrête de se prostituer pour des pouces bleus…

Et on commence à créer quelque chose qui a du sens.

On n’atteint pas forcément la célébrité…

On n’a pas droits aux selfies avec les pré-ados.

Mais on a l’argent, on fait quelque chose d’utile, et on est libre.

À toi de choisir.

Antoine.

PS : la formation pour apprendre à faire des vidéos qui créent du désir et qui vendent sera retirée de la vente d’un moment à l’autre.

Voir si c’est toujours dispo : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

Nouveau vlog en Espagne

C’est encore Antoine.

Je voulais te prévenir que je viens de mettre un ligne un tout nouveau vlog sur YouTube.

C’est à voir ici : youtu.be/T-NDxiK1Yho

Au programme :

– Manger et jeûner en voyage : je te dis tout…

– L’argent offre-t-il la liberté ? Pas toujours…

– Voyager avec un chien : ce que l’on ne nous dit pas…

– Verbalisé par la police espagnole pour une raison stupide…

– J’ai testé le parking qui range ta voiture tout seul…

C’est en ligne : youtu.be/T-NDxiK1Yho

Antoine

PS : Le direct de la formation LES NOUVEAUX VLOGS a lieu dans moins de 3 heures…

Si tu n’es pas encore inscrit, c’est là : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

RDV ce soir

Pour rappel, la formation en direct

** LES NOUVEAUX VLOGS : Comment vivre de sa passion en s’amusant sera diffusée ce soir à 18h00.
————————————————————

Réserver sa place pour accéder au direct : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

Au programme :

– 5 types de vlogs pour 5 objectifs différents : comment choisir le bon ?

– Comment construire un vlog : Les 8 éléments indispensables pour captiver l’audience et lui donner envie de te suivre…

– Apprendre à raconter une histoire : la structure, les émotions, les pièges à éviter…

– Comment attirer une audience (titre, miniature, contenu…) et construire une communauté autour de tes vidéos…

– Tout le matériel et les apps dont un vlogueur à besoin (quelque soit ton budget)

– Le système pour convertir tes abonnés en argent (même avec une petite audience, sans sponsor, sans pub, sans partenariats et sans appel aux dons)…

– Questions/Réponses : ce qui seront là en direct pourront poser des questions et obtenir des réponses personnalisées…

Inscris-toi avant ce soir pour ne pas rater l’occasion de participer en direct (c’est peut-être la dernière formation que je fais en live)…

Si tu lis ce mail lundi, la formation est encore accessible en replay, mais sera retirée de la vente ce soir à 23h00. Après, ce sera trop tard.

Accéder : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

Si tu as apprécié mes derniers vlogs, ça va t’intéresser. Je vais te montrer comment faire la même chose dans ton domaine, avec ton style à toi et avec ta propre audience.

J’ai réalisé plus de 400 vlogs et la dernière formation que j’ai faite sur le sujet date d’il y a plus de 3 ans.

Si tu veux t’y mettre, c’est l’occasion ou jamais.

Tout est là : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

Tu débloqueras l’accès au lien et au mot de passe pour rejoindre le live juste après ta commande.

Tu recevras un rappel par mail juste avant le direct, et tu auras accès au replay dès demain dans ton espace élève.

À ce soir,

Antoine

Trop tard pour faire des vlogs ?

Les vlogs, c’est mort.

Il y a 3 ans, avec l’explosion des gros vlogueurs comme Casey Neistat, la hype était au maximum…

Tout le monde voulait avoir son vlog…

Et tout le monde copiait de près ou de loin Casey Neistat (moi compris).

Mais la hype est retombée.

Rare sont les vlogueurs qui ont tenu le rythme.

Et après avoir connu son heure de gloire, le vlog est retombé comme un soufflé.

En 2000, j’avais 6 ans.

Je dois admettre que je n’étais pas très investi dans les marchés financiers.

Mais d’après ce que l’on m’a raconté, l’explosion de la bulle internet a terrorisé pas mal de gens.

Après la folie des dot com à la fin des années 90…

Ou certains sites qui n’avaient aucun business model mais un joli .com à la fin se vendaient à quelques dizaines de millions de dollars…

Il fallait que ça cesse, et la bulle a éclaté.

Mais est-ce que ça a causé la mort d’internet ?

En fait, l’éclatement de la bulle Internet a signé l’acte de naissance de l’internet que l’on connaît aujourd’hui.

L’internet de la vraie vie, qu’on utilise au quotidien, avec des boites qui ont de vrais clients et gagnent beaucoup d’argent.

Internet a ressuscité, en mieux.

Et si les vlogs suivaient la même trajectoire ?

Il y a 3 ans, la hype était tellement forte que des milliers de gens qui n’avaient rien à dire se sont mis à se filmer, à faire des time lapses et à acheter un skateboard pour ressembler à Casey.

Lorsque Casey a arrêté ses vlogs quotidiens, la hype est retombée, et tout les vlogueurs ont disparu de la circulation.

Pourquoi ?

Parce qu’ils n’apportaient aucune valeur à part proposer une énième version du vlog à la Casey avec les mêmes images et les mêmes musiques.

Aujourd’hui, que reste-t-il ?

Les bons.

Ces derniers mois, j’ai découvert de nouvelles formes de vlogs, très différents des copycat de Casey.

Certains vlogs sont lents et contemplatifs. Ils nous font voyager et nous détendent.

D’autres ont une excellente narration qui nous entraine dans l’histoire.

Certains nous apprennent tellement de choses que l’on reste scotché devant.

D’autres nous montrent d’autres modes de vie et nous donnent envie de tout plaquer.

Après la hype, le vent à tout balayé.

Et seuls les plus solides, les plus créatifs et les meilleurs ont survécu.

Le vlog renait de ses cendres et met en avant non plus un, mais des milliers de nouveaux créateurs aux voix et aux styles différents.

Après l’éclatement de la bulle internet, certains se sont dit que c’était trop tard pour se lancer.

Pourtant, c’est à ce moment que Facebook, Twitter et YouTube ont vu le jour.

C’est peut-être le meilleur moment pour créer ton vlog.

Inventer ton propre style de vidéo, faire passer un message fort, te faire connaître rapidement et gagner des fans et des clients.

Tu n’as pas besoin d’avoir une vie trépidante ou un brevet de pilote de drone…

Juste quelque chose à dire.

Dimanche à 18h, je diffuse une formation en direct pour t’apprendre à créer ton vlog en 2019, avec un nouveau format et un style à toi.

Le live a une capacité technique de 100 personnes maximum.

Si tu n’as pas encore réservé ta place, il te reste moins de 2 jours pour le faire.

Réserver sa place : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

Si tu n’es pas dispo dimanche, le replay sera ajouté à ton espace élève le lendemain.

Dans tout les cas, seuls les inscrits y auront accès : school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

(Tout sera retiré de la vente lundi à 23h00).

À demain,

Antoine

Nouveau vlog en Espagne

C’est Antoine.

Hier, je t’ai montré en quoi les vlogs pouvaient t’aider à augmenter ton audience et tes ventes.

Une façon créative et amusante de créer du contenu, et qui peut être très rentable si tu vends des produits.

Pour te montrer à quoi un vlog peut ressembler, j’en publierai plusieurs pendant mon road trip en Espagne.

Voici le tout dernier épisode, publié à l’instant : youtu.be/TDqVM2sSaQM

Tu verras qu’il m’arrive quelques mésaventures…

Dernière chose :

Pour réserver ta place à la formation en direct

** LES NOUVEAUX VLOGS : Comment vivre de sa passion en s’amusant, c’est ici :
————————————————————

school.antoinebm.com/les-nouveaux-vlogs-comment-vivre-de-sa-passion-en-s-amusant

Le direct à lieu dimanche, et la formation ne sera plus accessible dès lundi à 23h00.

À tout de suite,

Antoine