Les escrocs d’instagram

Si tu me suis, c’est que tu as une activité en ligne.

Ou que tu veux en créer une.

Si c’est le cas, il y a plein de manières de le faire.

Tu peux vendre tes services en tant que Freelance…

Créer ta marque de vêtements et les vendre sur Instagram…

Ou créer du contenu et vendre des formations.

Vendre des formations…

C’est le modèle que j’ai choisi.

C’est aussi celui que je te conseille.

Pourquoi ça et pas autre chose ?

D’abord parce qu’il n’y a pas plus simple.

Pas besoin de fournisseurs. D’usine. De stocks. De livraisons.

Pas besoin non plus de vendre ton temps et de travailler 12 heures par jour.

Ensuite, parce que c’est naturel.

Si les gens suivent ta chaîne, ton blog ou tes emails…

C’est pour avoir des conseils. Pas des pubs pour du dentifrice.

Ton boulot, c’est de leur apporter des résultats.

De les aider à résoudre leurs problèmes.

Et ils te paieront pour ça.

Enfin, c’est le modèle qui te donne le plus de liberté.

Concrètement, tu choisis tout.

Tes horaires… ton style… tes clients… ton lieu de vie et de travail…

Et, si tu te débrouilles bien, au bout de quelques temps…

… ça paye très bien.

Seulement voilà.

La grande majorité des créateurs ne font pas ça.

Parce qu’ils ne connaissent pas ce modèle…

Qu’ils n’ont pas beaucoup d’exemples de gens qui font ça…

Ou qu’ils ne veulent pas être catégorisés comme “vendeurs de rêve”.

Alors ils font comme les autres.

Ils visent le maximum d’audience (http://www.cnetfrance.fr/news/ces-influenceurs-youtubers-prets-a-tout-par-amour-du-like-39877725.htm) .

Baissent la profondeur de leur contenu au profit du divertissement à tout prix.

Ils se créent un personnage qui ne leur ressemble pas… mais qui fait du like.

Puis, une fois qu’ils ont brassé tout ce monde…

Ils se demandent comment ils vont pouvoir “monétiser” leur audience.

Soit ils mendient pour une petite pièce sur Tipeee…

Soit ils vendent leur audience à des annonceurs…

Soit ils décident carrément de prendre les gens pour des abrutis.

C’est ce qu’ont fait par exemple l’influenceuse Emma Cakecup et son mec…

En vendant via leur propre site des contrefaçons d’Airpods (http://www.cnetfrance.fr/news/aliexpress-contrefacons-et-petits-business-d-influenceurs-youtube-et-instagram-39877367.htm) …

Mais aussi des montres vendues 5€ sur AliExpress.

Heureusement pour eux, le pathétique ne tue pas.

Cette descente aux enfers…

J’appelle ça “le piège de l’influenceur”.

Beaucoup d’ados en mal de reconnaissance tombent dans le panneau.

Et se transforment rapidement en petits escrocs d’Instagram.

Le modèle que je te conseille…

C’est tout le contraire de ça.

Je suis convaincu qu’on donne du sens à sa vie en apportant de la valeur aux autres.

Et cette valeur, elle a un prix.

Au lieu de chercher à attirer le maximum de monde sur sa chaîne et à devenir le chien-chien des grosses marques…

On peut se concentrer sur son sujet.

Comprendre mieux que personne les problèmes de son audience.

Et devenir bon pour les résoudre.

Apprendre à construire des systèmes efficaces…

Et les vendre en faisant 100% de marge.

(Mieux que le drop shipping, donc 😏)

Ce modèle…

Je ne veux pas convaincre tout le monde de son efficacité.

D’ailleurs, je pense que la plupart des gens l’ignoreront et préfèreront suivre ce qui brille…

Et c’est OK.

Parce que mon but, c’est de l’enseigner à ceux qui sont le plus intéressés…

Qui sont prêts à le faire sérieusement et honnêtement.

Les autres… tant pis pour eux.

C’est la minorité qui m’intéresse.

Je suis en train de terminer une grande formation de 14 modules vidéos.

Ça fait des semaines que je travaille dessus…

Et ça va sortir mardi.

Si tu es intéressé…

Tu n’as rien à faire.

Reste simplement abonné à mes emails.

Je te présenterai ça en détail la semaine prochaine.

Reste bien attentif…

Parce que ceux qui la commanderont en premier recevront un petit bonus.

À demain,

Antoine

PS : Ma dernière interview a été publiée dans le podcast de JB Castellan : myriapod.fr/ecouter-le-podcast/jbpodcast

Pour la dernière, je me lâche un peu sur pas mal de sujets…

Le plus grand des luxes

On pense que le luxe, c’est l’argent.

Rouler en Mercedes, porter une Rolex et partir à Courchevel en hiver.

Beaucoup de gens se battent pour y avoir accès.

Ils sacrifient plus de temps dans un boulot qu’ils n’aiment pas…

Ils vivent à crédit pour financer leur train de vie tape à l’œil…

Et ils passent à côté de l’essentiel.

Pour Noël, j’ai pris 2 billets pour Bali.

Au moment de passer la commande, je me suis aperçu d’une chose étonnante.

Si je prenais les billets en dehors des vacances scolaires…

… ils étaient 2 fois moins cher.

J’ai remarqué la même chose avec les hôtels.

Une chambre peut être jusqu’à 3 fois moins chère…

Si tu la prends le dimanche soir au lieu du samedi soir.

En fait, c’est le cas pour tout.

Les billets de train… d’avion… les hôtels et les Airbnb…

Tout est beaucoup plus cher quand la demande est forte.

Et pourtant…

Tu n’as pas besoin d’être riche pour partir à Bali en hiver.

Tu n’as pas besoin d’être riche pour voyager à plein temps.

Tu n’as pas besoin d’être riche pour vivre dans les beaux hôtels.

La seule chose dont tu as besoin…

… c’est d’être libre de ton temps.

Le luxe, ce n’est pas de s’offrir des vacances de rêve en même temps que tout le monde…

De coincer sa Mercedes dans les bouchons…

Et de faire la queue à l’aéroport.

Le luxe, c’est de choisir quand tu pars.

De choisir quand tu roules, quand tu prends l’avion, quand tu vas à l’hôtel.

Ce luxe là, il ne coûte pas cher.

Parce que ce qui coûte cher, c’est de le faire en même temps que tout le monde.

Ce luxe là, il demande une seule chose.

Être libre de choisir.

De choisir où tu vis, quand tu travailles et avec qui…

Être libre de choisir de faire ce que tout le monde considère comme un luxe…

Au moment ou personne d’autre ne peut le faire.

De cette façon…

Tu peux passer 6 mois par an sur des plages paradisiaques…

3 mois par an des les grandes villes, au moment où il y a le moins de monde…

Et le reste du temps au calme à la campagne.

Le tout sans dépenser beaucoup.

La seule condition, c’est d’avoir un business qui te suit partout.

C’est ça, le plus grand des luxes.

On parle du luxe d’être libre sur la chaîne de Matthieu : youtu.be/f6–WjuxtXk

On parle aussi de mon enfance et de comment j’en suis arrivé à faire ce métier…

De la réaction de mes proches quand ils l’ont découvert…

De ce que j’ai appris en voyageant pendant des mois…

Et de mon rapport particulier à la liberté.

C’est là : youtu.be/f6–WjuxtXk

A demain,

Antoine

PS : Je viens de terminer l’enregistrement de la grande formation dont je te parlais. J’y ai mis tout ce dont tu as besoin pour créer une activité qui te rend libre.

Que tu sois YouTubeur, blogueur, podcasteur ou que tu envoies des emails…

J’ai enregistré 14 modules vidéos dans des chambres d’hôtel…

Dessiné 14 mindmaps pour avoir tous les concepts avec toi…

Et ça sort la semaine prochaine.

Surveille bien ta boîte mail 😉

Viser la longévité

Avant tout, quelques nouvelles :

La grosse formation que je prépare est bientôt terminée.

J’ai pris une chambre d’hôtel pour enregistrer les derniers modules.

L’objectif de cette formation, c’est de transformer tout ce que j’ai appris sur la création de contenu en un système simple en 10 étapes pour vivre de sa passion.

J’ai ajouté 5 modules supplémentaires pour t’aider à passer la seconde et atteindre les 10.000€/mois avec ton activité.

C’est un concentré de tout ce que j’enseigne depuis 3 ans.

Basé sur 3 grands principes :

– La simplicité

– L’efficacité

– La longévité

La simplicité, c’est le principe sur lequel se base tout le système.

Si ce n’est pas simple, on ne prend pas de plaisir. On essaie de s’en débarrasser… et on finit souvent par abandonner.

L’efficacité, c’est ce qui permet d’en faire plus et de viser plus haut…

Sans jamais sacrifier sa santé et son quotidien.

C’est le principe de créer une entreprise à ton service… et non l’inverse.

Et enfin, il y a la longévité.

Le but, ce n’est pas de faire un « gros coup » et de disparaître…

Le but, c’est d’être légendaire.

Et comment on devient légendaire ?

En restant sur le terrain.

Longtemps.

Et en s’améliorant de jour en jour jusqu’à devenir impossible à ignorer.

Devenir une grande figure de ta thématique…

Et le rester pendant des années.

C’est peut-être la plus grande différence que tu verras entre moi et mes concurrents.

Je ne vais pas te donner la recette qui marche en 2018 mais qui sera obsolète l’année prochaine.

Je vais t’apprendre les grands principes qui font une carrière :

– Apprendre à vendre

– Créer une relation de plusieurs années avec ton audience

– Bâtir une clientèle durable (et non des « clients » qui t’oublieront aussi vite qu’ils sont venus)

Je ne suis pas créateur de contenu le temps de trouver une bonne idée de startup ou de monter une équipe et de revendre ma boite…

Je suis créateur de contenu pour la vie.

Et c’est ça que j’enseigne.

La longévité, c’est la compétence la plus rare de nos jours.

Les gens veulent tout connaître…

Ils saisissent toutes les opportunités…

Ils ont un avis sur tout…

Mais ne sont spécialistes de rien.

La longévité, j’en suis de plus en plus convaincu…

C’est le remède au stress et à l’anxiété.

C’est un avantage concurrentiel sur tous les autres.

C’est le meilleur moyen de s’amuser (parce que les meilleurs jeux sont ceux où l’on gagne).

Et c’est la plus forte des sécurités financières.

Vise la longévité dans une discipline qui ne vieillit pas…

Et tu n’auras plus jamais de soucis à te faire à la fin du mois.

Cette formation devrait sortir dans quelques jours…

Je pense que je la complèterai chaque année avec des vidéos supplémentaires.

Les élèves qui la prendront dès son lancement auront droit aux mises à jour annuelles gratuitement.

Les autres devront payer plus.

Je t’en reparle très vite.

À demain,

Antoine

Devenir une légende

D’un côté, il y a le papillon.

Le papillon… il papillonne.

Obsédé par sa mortalité, il veut tout tester.

Il vole d’idée en idée…

Il saisit toutes les opportunités…

Il change de projet tous les 3 jours et ne mène jamais rien à son terme.

Il veut les résultats sans les efforts.

Mais il ne récupèrera que les miettes.

De l’autre côté, il y a l’araignée.

Son seul objectif, c’est de construire une toile.

La plus belle, la plus grande et la plus efficace possible.

Elle ne perd pas de temps avec les futilités.

Si l’orage vient à détruire son travail, elle recommence sans se poser de question.

Elle y met du cœur et du soin.

Et ne s’arrête jamais de tisser.

Beaucoup de gens veulent devenir entrepreneur.

Mais la plupart sont des papillons.

Ils ne veulent pas entreprendre. Ils veulent être cool.

Alors ils papillonnent d’idée en idée, de projet en projet…

Et ils ne créent jamais rien de significatif.

Ils auront toujours plein d’idées…

Mais jamais de résultat.

Ils essaieront toujours de convaincre les autres de leur succès…

Sans jamais avoir aucune preuve à montrer.

Les entrepreneurs qui réussissent sont des araignées.

Ils identifient tôt ce qu’ils cherchent à construire.

Ils renoncent à tout le reste et tissent leur toile tous les jours.

Ils ne se laissent pas décourager à la première tempête.

S’il le faut, ils recommencent encore et encore.

Ils considèrent qu’ils n’ont jamais fini…

Et ils créent quelque chose de beau…

Et ils deviennent des légendes.

On en parle dans cette vidéo, sur la chaîne d’Arthur : youtu.be/UifPCW4HJWQ

On parle de devenir une légende.

De la valeur de l’égo.

Et de la mort.

C’est là : youtu.be/UifPCW4HJWQ

À demain,

Antoine

Cette caméra est révolutionnaire

J’attendais ça depuis des années.

Et ils l’ont enfin fait…

Bizarrement, ce n’est pas venu de Sony ou de Canon…

Mais du fabriquant de drones chinois DJI.

DJI a présenté la meilleure caméra pour les YouTubeurs « message ».

Les YouTubeurs « message », ce sont les vidéastes qui se concentrent sur le message de leur vidéo… plus que sur la technique.

J’ai été YouTubeur « message » pendant 3 ans…

J’ai travaillé avec un appareil photo énorme et très cher que j’ai détesté… pour finalement me filmer à l’iPhone.

Si tu me suis et que tu fais de la vidéo…

Tu fais probablement partie des YouTubeurs « message ».

La meilleure caméra pour toi, ce n’est pas un appareil photo de 3kg qui coupe la vidéo toutes les 25 minutes…

Ça, c’est du bricolage.

Malheureusement, c’était le seul choix qui s’offrait à nous si on voulait une belle image.

Depuis que je fais de la vidéo, je rêve d’une caméra différente.

Une caméra qui ne soit pas un appareil photo.

Qui ait une poignée pour se tenir facilement. Qui soit stabilisée mécaniquement.

Qui soit légère pour l’emmener partout et la tenir à bout de bras pendant plus de 15 minutes.

Qui ait un écran face à soi pour vérifier le plan avant de se filmer.

Qui dispose d’une prise micro pour avoir un son correct sans avoir à faire de synchro au montage.

Qui se recharge et se connecte en USB-C pour ne pas trimballer des chargeurs en plus et pour exporter les rushs directement sur iPad.

Cette caméra parfaite, j’en ai longtemps rêvé…

Et il semblerait que DJI l’ait créée : amzn.to/2BMYXOc

Je la reçois d’ici un mois, et je te ferai un test complet.

Mais il reste une chose étrange…

Pourquoi il a fallu attendre si longtemps ?

Des dizaines de milliers de YouTubeurs veulent une caméra comme celle-ci depuis des années…

Et pendant tout ce temps, ils ont dû se filmer avec de pauvres appareils photos peu fiables et bourrés de fonctions inutiles…

Pourquoi des entreprises comme Sony ou Canon qui ont un budget colossal n’ont jamais pensé à ça ?

La réponse, j’en suis convaincu…

C’est que les gros sont incapables d’innover.

Sony et Canon ont des décennies de produits derrière elles.

Elles ont créé les codes de l’appareil photo moderne.

Elles se partagent un marché qu’elles connaissent bien…

Et qu’elles ont peur de trahir.

DJI, pour sa part, n’a pas grand-chose à perdre.

La marque est connue pour prendre des risques et inventer des produits astucieux (le drone Mavic Pro, c’est eux).

La vérité, la voilà.

Les gros ont quelque chose à perdre.

Et ils connaissent trop bien leur sujet pour prendre le risque d’en sortir.

Les nouveaux n’ont rien à perdre.

Et ils peuvent se permettre d’explorer de nouveaux domaines.

Si tu crées du contenu…

Dans ta thématique, c’est pareil.

Il y a des gros qui parlent des mêmes sujets depuis des années.

Et beaucoup de petits qui veulent les imiter.

Si tu es nouveau, n’essaye pas de les imiter.

Ce serait bête. Parce que tu as un avantage qu’ils n’ont pas.

Toi, tu n’as rien à perdre.

Et si quelqu’un doit réinventer tous les codes de ta thématique…

… c’est bien toi.

Profite de cet avantage compétitif et ose.

Parce qu’un jour, DJI enterrera Canon…

Et il deviendra à son tour un gros.

Comme toi.

À demain,

Antoine

Pourquoi YouTube est si toxique ?

YouTube, j’adore.

Et je déteste en même temps.

J’ai publié plus de 800 vidéos dessus…

Atteint les 5 millions de vues et les 100.000 abonnés…

Et pourtant… je pense que c’est une plateforme toxique.

En fait, avoir une chaîne YouTube…

C’est comme avoir une boutique sur les Champs-Elysées.

L’avantage, c’est le trafic.

En travaillant un peu la vitrine, tu peux convaincre beaucoup de gens de venir jeter un œil.

Le problème, c’est que tu auras aussi beaucoup de touristes…

Et de temps en temps, des casseurs.

Les casseurs, ils s’en foutent de ta boutique.

Ils sont juste là pour casser.

Et c’est sur toi que c’est tombé.

Les casseurs de YouTube, ce sont ceux qui te laissent des commentaires pour te descendre… mais qui n’oseront jamais t’en dire le quart en face à face.

Ils portent une cagoule et c’est ce qui leur donne le sentiment de toute-puissance.

Et c’est toi qui en payes les conséquences.

Soit en perdant ta motivation…

Soit en voulant leur répondre, en rentrant dans leur jeu et en oubliant les vrais :

Les gens qui viennent dans ta boutique pour une bonne raison.

Les touristes et les casseurs, ils font partie du package.

On n’a pas le droit de s’en plaindre…

Parce qu’on a choisi de les accepter en démarrant une chaîne YouTube.

Mais on peut les ignorer…

Prendre le meilleur de YouTube (le trafic)…

Et parler seulement aux vrais.

Ça demande un effort conscient…

Mais ça paye.

On en parle dans cette vidéo : youtu.be/SwG06mz9raY

Elise m’a invité dans une suite de luxe sur les Champs-Elysées (justement !)

On parle aussi de liberté et de création de contenu…

De pourquoi j’ai lâché les réseaux sociaux…

De se trouver des mentors virtuels…

Et de Lama Fâché.

Bonne écoute : youtu.be/SwG06mz9raY

Antoine

3 nouvelles vidéos

Tu veux du BM dans tes oreilles tout le week-end ?

3 nouvelles vidéos ont été publiées sur YouTube.

1) Dans celle de Sandra, on parle de salariat et de Burnout :

2) Sur la chaîne de David, on parle du lien entre dragueurs et marketeurs :

3) Chez David, on parle du business model des artistes :

Je te laisse regarder ça tranquillement.

En attendant, je bosse sur la grosse formation qui va sortir bientôt.

J’ai reçu plus de 60 emails d’abonnés qui m’ont donné plein d’idées de trucs à ajouter.

Un grand merci si tu en fais partie.

Je te tiendrai au courant de la suite du projet.

À très bientôt,

Antoine