Notes #5 : Nouveau micro et nouvelle banque

On gère notre vie comme un vieux logiciel.

Avec les menaces, les bugs et les nouveaux besoins, on ajoute des patchs chaque année.

On crée un monstre de code, qui plante toutes les 3 secondes. On crée Windows Vista…

Alors qu’il faudrait réécrire le code.

Hier, j’ai enregistré ce podcast au jardin du Luxembourg pour te parler de la complexité qui nous étouffe… et de mes idées pour s’en libérer.

Ce matin, je te partage quelques trucs pour réécrire ton code.

 Commandé cette semaine sur Amazon

Début de semaine dernière, je me lance dans un nouvel enregistrement, et mon micro Blue Raspberry me lâche. Aucune réponse du service client. Et j’ai perdu mes autres micros dans le déménagement (dans le genre jour de merde…). Je file donc sur Amazon et je commande celui-là, une bête plus imposante mais un peu moins chère, plébiscité par les avis clients.

Mes besoins : branchement USB et Lightning (en supplément) pour pouvoir enregistrer directement sur mon iPhone, mon iPad ou mon Mac.
Pour l’instant, je ne suis pas déçu.

Voir le micro
Voir l’adaptateur Lightning (couvre toi les yeux, le prix est scandaleux)

 Nouvelle banque

Depuis que j’ai laissé tombé mon compte à la Société Générale pour la néo-banque N26, ma vie est un long fleuve tranquille.

Mais il y avait toujours un caillou dans ma chaussure… ma banque pro. N26 ne proposant pas encore ses services pour les société, je devais utiliser un bon vieux compte dans cette bonne vieille banque…

Jusqu’à ce que je découvre Qonto, une startup française qui fait le même job que N26, pour les pros.
Qonto propose une interface dessinée pour les entrepreneurs, facilite la gestion des factures à envoyer au comptable, et offre une visibilité parfaite dans une app bien faite. Le tout moins cher qu’une banque classique.
Bref, ils font ce que toutes les banques devraient faire en 2017.

 Monter son business en ligne

Cette semaine, je t’ai fait un pack de 3 formations pour créer ton business autour de ton contenu. Les galères en moins.

Au programme :

1) ☄ DÉMARRAGE RAPIDE : La méthode accélérée pour faire ses premières ventes dans 15 jours.
J’ai compressé 4 ans d’expérience dans la création de contenu et la vente pour te faire un plan d’action rapide et intense. Tu as juste à suivre les étapes, pas à pas.

2) VENTE FACILE : La boîte à outils pour vendre ses formations sans prise de tête. 
Je filme mon écran et je te montre tout : de l’hébergement des produits à l’encaissement des paiements. À la fin de cette formation, tu auras ton produit prêt à vendre.

3) ⛳️ FOCUS EXTRÊME : 30 jours pour retrouver ta concentration, supprimer les interruptions, et accomplir ton projet le plus important. 
La cerise sur le gâteau, pour mettre en pratique les deux formations précédentes rapidement et sans se laisser distraire.

▶︎ C’est dispo jusqu’à samedi : school.antoinebm.com/pack-demarrage-rapide

À l’heure où tu reçois ce mail, je suis en route pour Bordeaux, où je vais aller chercher une petite créature qui devrait bien me pourrir mes futurs podcast…

Je t’en reparle bientôt.

À très vite,
Antoine

Réécrire le code

En cherchant à résoudre nos problèmes, on a créé des monstres.

Que l’on soit un individu, une entreprise ou une société, c’est la même chose.

On commence avec quelque chose de simple, puis on ajoute des couches de complexité.

Comme dans un vieux logiciel.

Avec le temps, les menaces, les bugs et les nouveaux besoins des utilisateurs, on ajoute des patchs chaque année.

On crée un monstre de code, qui plante toutes les 3 secondes, et qui est devenu incompréhensible.

On crée Windows Vista…

Alors qu’il faudrait réécrire le code.

Toi aussi, tu peux réécrire le code de ta vie.

Et ça commence toujours par éliminer.

On se débarrasse de ce qui nous encombre. On le remplace par quelque chose de plus simple.

Si tu veux dépenser moins, tu peux commencer par supprimer tous tes abonnements inutiles et passer chez une banque plus simple, qui te donne une bonne visibilité sur tes comptes.

Si tu veux mieux travailler, tu peux commencer par éteindre ton téléphone et ranger ton appartement.

Si tu veux mieux manger, tu peux commencer par éliminer les produits transformés et les remplacer par des produits simples et naturels, que tu vas préparer toi-même.

On cherche toujours la solution dans un nouveau patch à ajouter. Dans de nouvelles lois. Dans de nouvelles lignes de code.

Alors qu’il suffirait d’éliminer des choses. De simplifier les lois. De réécrire le code.

On en parle pendant 18 minutes dans le podcast du jour :
soundcloud.com/makercast/la-simplicite-est-la-cle

Notes #4 : Trouver son pourquoi

Avant de commencer

Ce sont les dernières 24 heures avant l’augmentation du tarif de la formation 7 jours pour être à l’aise en vidéo et en audio.

Au programme :

  • Comment anéantir le stress et le remplacer par une passion brûlante
  • Se détendre, parler calmement devant une caméra ou un micro
  • Être vrai, transformer ses défauts en force et faire du contenu authentique
  • Créer facilement du contenu, en faire une habitude quotidienne
  • S’exprimer avec passion devant la caméra, captiver l’attention et convaincre

Si tu penses que c’est pour toi, clique ici avant samedi soir.

Ce que j’ai regardé cette semaine

1) Simon Sinek est l’un de ceux qui me font tout remettre en cause et qui m’élèvent. Je suis parti de chez moi avec cette vidéo dans les oreilles, je me suis retrouvé au pied de la tour Eiffel sans même m’en rendre compte ! À voir absolument.

2) Ma deuxième passion après la création de contenu, c’est l’alimentation. Cela fait presque un an que je mange à + de 70% cru, et j’en ressens les bienfaits. Pour ceux qui s’intéressent à ça, je conseille cette interview d’Irène Grosjean, qui a le mérite de faire réfléchir.

Ce que j’ai écouté cette semaine

Je me suis plongé dans les histoires inattendues et tellement bien racontées de Transfert, un podcast de Charlotte Pudlowski à écouter pour s’évader et réfléchir.

Ce que j’ai acheté cette semaine

Étant en plein déménagement, j’ai vidé le stock « cuisine et salle de bain » d’Amazon. Mais ce n’est pas là que j’ai trouvé le plus intéressant.

En fait, c’est au rayon multiprises. Rien de sexy dans une multiprise, me direz-vous ?
Il faut essayer celle-là. J’ai trouvé ça tellement génial que j’en ai commandé 5, pour toutes les pièces de la maison.

Mon coup de coeur de la semaine

Ma cuisine !
Il n’y a pas d’endroit sur terre où je me sens aussi bien (et j’ai traversé les plantations de thé malaises, vu les couchers de soleils sur Central Park, et couru dans les ruines du Machu Picchu).
Le secret du bonheur, c’est peut-être juste une corbeille de fruits, un plan de travail et un bon podcast, non ?

 


J’espère que ces notes te plaisent. En tout cas j’aime partager tout ça avec toi. N’hésite pas à me faire un retour sur Facebook.

Bonne journée,
Antoine

Alimentation crue : la révélation

Ma grande révélation de 2017 n’a rien à voir avec le marketing ou la création de contenu.

Il est temps que je vous en parle.

Il y a un peu moins d’un an, je suis tombé sur les vidéos de Thierry Casasnovas, un passionné d’alimentation, parfois contesté et pris pour un gourou, mais dont le discours est simple :

– La plupart de nos problèmes de santé sont liés à notre alimentation, qui a radicalement changé en 50 ans.

– Pourtant, la médecine moderne ne s’intéresse qu’aux maladies, et essaye de les supprimer sans en comprendre la cause, comme on éteindrait les voyants d’une voiture.

– Les maladies ont pourtant toutes les mêmes origines : le dérèglement d’un corps acidifié et congestionné.

– La cause principale : l’alimentation moderne constituée essentiellement de céréales et d’aliments transformés, biologiquement inadaptés.

– L’homme est fait pour manger des fruits et légumes crus, et parfois un peu de protéines animales. Comme le singe ou le gorille.

– La solution passe par une alimentation composée essentiellement de fruits, de noix et de jus de légumes crus et bios.

Je sais que ce genre de sujet fait polémique. Et je suis d’accord pour remettre en cause ce que j’ai appris.

Mais finalement, qui est le plus fou ?

L’humain moderne, qui s’injecte des excitants (café, thé, alcool, coca…) à longueur de journée pour tenir le coup…

Qui mange des graines bourrées d’insecticides, réduites en poudre, pétries, cuites et ingurgitées avec de la crème ou du sucre…

Crème qui est elle-même extraite d’une vache inséminée de force 2 fois par an, nourrie aux antibiotiques et hormones de croissance, et traitée comme un meuble à jeter…

L’humain moderne qui tombe en dépression toutes les 2 semaines, fait des burnouts à répétition, est malade tout l’hiver et finit obèse avant 30 ans…

Ou le gars qui vit dans sa maison à la campagne, qui cultive ses radis et mange les oeufs de ses poules élevées en liberté…

Qui croque les fruits à peine cueillis de l’arbre, comme un singe ou un gorille le ferait naturellement ?

Difficile de soutenir que l’humain moderne, qui sait pourtant combattre à coup d’antibiotiques la plupart des maladies qu’il a lui-même créées, soit le moins fou.

Alors je me suis laissé convaincre par l’autre vision du monde.

Cela fait plusieurs mois que je mange à plus de 70% cru.

Des salades, des noix, des fruits et des jus de légumes.

Je n’ai pas perdu de poids ni fait d’anémie, et je n’ai jamais eu une digestion aussi facile.

Je suis en forme au réveil, je suis en forme après les repas. Et de bonne humeur la plupart du temps.

Je ne suis presque jamais malade, si bien que j’ai résilié ma mutuelle cet été.

J’ai une peau plus lisse et plus douce, jamais de bouton, aucun problème ORL.

Je ne me crois immunisé de rien, et je pourrais bien mourir demain renversé par un bus ou happé par une maladie.

Et je ne prétends pas non plus être parfait dans mon alimentation. Je continue à boire des verres entre amis, et je ne renonce pas à un craquage pour une pizza une fois de temps en temps.

Après avoir été végétarien pendant 2 ans, gluten free, sugar free, lactose free et j’en passe…
J’ai juste arrêté de me prendre la tête. Je sais où pointe ma boussole, et je la suis.

Aucun sacrifice.

Je redécouvre le plaisir de manger un fruit de saison juteux et sucré.

Je n’ai jamais autant aimé cuisiner et apprendre de nouvelles recettes.

Je n’ai jamais eu les idées aussi claires et une telle conviction que j’étais sur la bonne voie.

C’est génial et je voulais le partager.

Si c’est quelque chose qui vous intéresse, je vous conseille de commencer par cette vidéo d’Irène Grosjean : http://www.youtube.com/watch?v=Fgc2VFhQSxg

Tout est résumé et expliqué simplement.

Tu peux choisir d’aller chez ton médecin qui, en 10 ans d’études, a étudié la nutrition pendant moins de 15 heures, et te laisser prescrire du Xanax et des antibiotiques.

Ou écouter cette femme de 87 ans qui a aidé des gens toute sa vie à changer de vie par l’alimentation.

Remplacer le stress par la passion

Ton coeur s’accélère…
Tes pupilles se dilatent…
Ton cerveau bouillonne…

Le stress et la passion produisent les mêmes effets.

La différence, c’est que le stress se traduit par un profond mal-être, et une perte de confiance en soi.

Alors que la passion donne des ailes.

Tu peux te dire : « Allez, à 3 je me calme. 1, 2, 3… »

Généralement, ça ne va qu’augmenter le stress.

Ou alors, tu peux garder tous les symptômes, mais remplacer le mal-être par les ailes.

Remplacer le stress par la passion.

Tout à coup, tu ne te soucies plus de TOI. De ce qu’ils vont penser de TOI. De ta performance à TOI.

Tu t’intéresses aux AUTRES. À ce que tu vas donner aux AUTRES. À comment tu vas aider les AUTRES.

Tu n’as plus de raison de stresser.

Ce que tu fais commence à dépasser ta simple personne.

Ça ne te concerne plus.

Tu es le rugbyman qui court vers le but.
Le chanteur qui s’oublie.
L’oiseau qui fond sur sa proie.

Ce que tu produis à ce moment là est largement au dessus de toi. C’est émotionnel. Ça touche les gens comme une chanson d’amour.

Et le mieux, c’est que c’est simple.

Pas besoin de pratiquer 4 heures de méditation par jour, d’aimer ton pire ennemi, ou d’embrasser les arbres.

Même pas besoin de te calmer.

Juste de remplacer le stress par la passion.

soundcloud.com/makercast/remplacer-le-stress-par-la